Saint-Omer. Bibliothèque d'agglomération, Ms. 298

Contents

Data Source: Jonas

  • Jean Gerson | Sermon Vivat rex
    Incipit référence de l'oeuvre : Vivat rex
    Folio 70r - 103v

Text in this manuscript

Data Source: Manuscripta medica

Anonyme : Conjurationes et orationes contra maculas oculorum [Latin].

Participants

Former owner

Formerly part of

Provenance

Data Source: Bibliothèque numérique d’agglomération de Saint-Omer

  • Cote ancienne:
    536 (Saint-Bertin)

Notes

Data Source: Bibliothèque numérique d’agglomération de Saint-Omer

  • volume de 260 feuillets de papier, inscrits à longues lignes sur 30 à 35 lignes pour la première moitié du volume et sur 24 à 27 lignes pour la seconde moitié (f. 116-260). Il s'agit d'un recueil hétérogène, constitué d'au moins deux grandes unités nettement différenciées par leur mise en page, mais toutes deux copiées au XVe siècle. La première partie, f. 1-113, est copiée en cursive serrée et régulière, possiblement d'une seule main, mais qui a travaillé en plusieurs étapes. La seconde partie est aussi en cursive, mais la mise en page est un peu plus aérée et on voit apparaitre de nombreux éléments de structurations : rubrication, soulignement, initiales de couleurs, titre courants, foliotation, et l'écriture présente des traits plus archaïsants. Cette section pourrait être plus ancienne que la première partie du volume.

    CONTENU

    Il s'agit d'une imposante compilation de 26 textes, très divers dans leur contenu: Première section _1° f. 1-9 : Encomium S. Bernardi Ce texte non identifié, est un éloge (le mot encomium vient du grec et désigne un texte d'éloges ou de louanges). Celui-ci débute par une citation du cantique des cantiques, V, 2 : "Ego dormio, et cor meum vigilat". _2° f. 9v-17v° : Oratio in laudem B. M. Virginis : Ecce ancilliam et filium eius hec originalitus... _3° f. 18-23v° : 2e oratio de B. M. V. : Ecce ancilliam et filium eius hec verba originalitus... le f. 24 est blanc _4° f. 25-29 : Exhortatio ad ducem Glocestriæ, Angliæ regni regentem Le duc de Gloucester dont il s'agit est vraisemblablement Richard d'York (1452-1485), frère d'Édouard IV, créé duc de Gloucerster en 1461, et qui devient roi sous le nom de Richard III en 1483. _5° f. 29v-38v : Oratio ad Regis Anglia Consilium : "Celeberrima viguit apud majores" _6° f. 39-39v : Resolutio cassu utrum liceat monachis edere carnes les f. 40-43 sont blancs _7° f. 44-44v : Martin V, pape, Breve ad episcopos Noviomensem et Morinensem, daté de la 9e année de son pontificat soit 1426. _8° f. 45-52 : Simon Fréron, Scriptum super congreatione filiarum : "Conclusio unica fundamentalis. Lux Dei est si recte offeras..." Dans la marge supérieure est inscrit le verset 165 du psaume CXVIII : "Pax multa diligentius legem tuam et non est illis scandalum". Simon Fréron est un chanoine d'Orléans, maître en théologie puis recteur de l'Université en 1357 et Grand Maître du Collège de Navarre de 1361 à 1381. Il assiste au XVIIe concile œcuménique de l'Église catholique commencé à Bâle le 23 juillet 1431, et fut notamment chargé, en 1434, d'en présenter les mesures au Pape et d'obtenir l’approbation du Saint Siège. Il meurt de la Peste en 1436. _9° f. 52v-57 : série de "quaestio" diverses débutant par "Prima q° de vita naturali anime" le f. 57v est blanc _10° f. 58-66 : Un texte commençant par "Vobis, o virorum dignissimi, quo ad lacrimarum profusionem compatientes afficimus... les f. 66v-69v sont blancs _11° f. 70-103v° : Jean Gerson, Vivat Rex Sermon prononcé au Louvre devant Charles VI, les princes et la cour le 7 octobre 1405 _12° f. 104-113 : Pierre de la Forest, Exiguum est, gloriosissime Petre, quondam Parisiorum inclite presul les f. 113v-115 sont blancs et le verso du f. 115 comprend une note relative à la structuration du recueil. Seconde section (pièces sont rubriquées) _13° f. 116-121v : Tractatus pacis inter reges Francie et Anglie a° 1420°. — « Karolus, Dei gratia... Datum Trecis die vicesima prima mensis maii, anno Domini millesimo quadringentesimo vicesimo et regni nostri quadragesimo ». Il s'agit vraisemblablement du traité de Troyes entre entre Henri V d'Angleterre et Charles VI de France, qui prévoyait que ce dernier, après sa mort, passerait sa couronne au premier, puisqu'il était devenu son gendre. _14° f. 122-122v : Conjurationes et orationes contra maculas oculorum. Il s'agit en fait de plusieurs formules incantatoires destinées à guérir les tâches oculaires. On en retrouve plusieurs notamment dans le compendium médical connu sous le nom de "Trinity practica", II; 52 (Cambridge, Trinity College, 0.5.32 (1313). _15° f. 123-124 : Expositio super Pater Noster Il s'agit en fait d'un extrait du sermon 83 de Vincent Ferrière, sur l'oraison dominicale. _16° f. 124v : De misteriis horarum, commence par la citation du Psaume I, 18 : Media nocte surgebam ad confitendum tibi. _17° f. 125 : Quondam cronice Il s'agit d'un extrait du traité de Méthode de Patare, évêque d'Olympe, intitulé De rebus quae ab initio mundi contigerunt... Plus particulièrement le troisième chapitre intitulé : De primorum parentium prae varicatione, et ex paradisio expulsione _18° f. 130-159v : Pierre Alphonse, Discplina Clericalis. _19° f. 160-168 : Hugues de Saint-Victor, De anima, lib. IV : De salute anime. - ici attribué à saint Bernard - suivit de "notabilia". _20° f. 168v-185 : Bernard de Clairvaux, De cognitione hominis interioris _21° f. 185v-187v : Un traité sur les péchés capitaux, De septem peccatis mortalibus, qui commence par "Quemcumque superbire videi filium dyaboli..." _22° f. 188-198 : Ambroise Autpert, De conflictu vitiorum et virtutum, ici attribué à saint Bernard. le f. 198v est blanc _23° f. 199-210v : Basile de Césarée, Règle _24° f. 211-211v : Interpretationes aliquorum verborum _25° f. 212-240v : Hugues de Saint-Victor, De anima, lib. III : De interiori domo, seu de conscientia aedificanda, ici attribué à saint Bernard. _26° f. 241-260 : Hugues de Saint-Victor, De disciplina monachorum

    DÉCOR

    La première partie du volume ne comprend aucun ornement, pas même de rubrication. La seconde partie est un peu plus structurée, grâce à l’apparition de rubrication sous la forme de rubriques, d'initiales rubriquées, de soulignements, de pseudo pieds-de-mouche, réduits à de simple traits rouges, et de titres courants à l'encre brune et rubriqués. Il s'agit vraisemblablement d'un recueil à usage personnel, où un religieux a noté des textes qui l'intéressaient les uns à la suite des autres sans ordre particulier.

    RELIURE

    Refaite au XVIIe siècle, veau brun jaspé, tranches jaspées, dos à 5 nerfs, palettes dorées sur les coiffes, roulettes dorées sur les nerfs, caissons fleuronnés, titre doré "VARIA OPERA".

    PROVENANCE

    Ce volume provient de la bibliothèque de Saint-Bertin, on y trouve la cote du XVIIIe siècle. L’absence de la mention du seconde folio suggère qu'il est arrivé après le XVe siècle. Au verso du dernier feuillet, on trouve une série d’essais de plume et le nom de "Jehan Emerchays".

    BIBLIOGRAPHIE

    _Institut de recherche et d'histoire des textes (IRHT-CNRS), «Notice de Saint-Omer, Bibliothèque d'agglomération de Saint-Omer, 298», dans Stutzmann Dominique (dir.), Saint-Bertin : centre culturel du VIIe au XVIIIe siècle, 2016. Consultation du 22/02/2018.

Data Source: Manuscripta medica

  • Abbaye de Saint-Bertin

Bibliography

  • Delsaux, Olivier. “Mise Au Jour d’un Nouveau Visage Du ‘Vivat Rex’ de Gerson. Une Nouvelle Édition Critique Du Texte Devient-Elle Nécessaire ?” Le Moyen Français 70 (2012): 135–53.

Data sources