France, Paris, Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Latin 674

Référentiel d'autorité Biblissima : https://data.biblissima.fr/entity/Q65412

Textes du manuscrit

Source des données : Europeana Regia

Source des données : Mandragore

Enluminures et décors

Intervenant

Anciens possesseurs

Anciennement dans

Notes

  • Le manuscrit a appartenu àFerdinand Ier d'Aragon, roi de Naples ; il a fait partie de la bibliothèque des rois Aragonais de Naples et a été vendu à Georges Ier d'Amboise par Frédéric Ier d'Aragon, roi de Naples, avant sa mort en 1504.Le manuscrit a fait partie de la bibliothèque fondée par le cardinal Georges Ier d'Amboise (1460-1510), archevêque de Rouen, château de Gaillon, d'après l'inventaire de 1508 : "Sanctus Thomas super epistolam Pauli ad Romanos couvert de velours tanné garny de deux fermaus de cuyvre" (cf. Archives départementales de Seine-Maritime, G. 866, éd. De Marinis, La Biblioteca napoletana , II, p. 201 n° 26 ; Robillard de Beaurepaire, Inventaires sommaires..., p. 293-294).Il a appartenu aux archevêques de Rouen successeurs de Georges Ier d'Amboise, son neveu le cardinal Georges II d’Amboise (1511-1550), d'après l'inventaire du château de Gaillon après son décès en 1550 : "Id. [sic] in epistolam Pauli ad Romanos" (cf. Archives départementales de Seine-Maritime, G. 868 ; Robillard de Beaurepaire, ibid.), puis les cardinaux Charles de Bourbon-Vendôme (1550-1590) et Charles II de Bourbon-Vendôme (1590-1594). Le manuscrit a disparu de Gaillon après 1593.Il est ensuite passé dans les collections royales conservées au Palais du Louvre et constitue le n° 20 du lot de manuscrits du Cabinet du roi au Louvre apporté à la Bibliothèque du roi en 1726, cf. la liste de la main de l’abbé de Targny (BnF, ms. naf 5762, f. 12-21 consultable dans Gallica) : "Volumes manuscrits apportés du Cabinet du vieux Louvre à la Bibliotheque du roy en l’année 1726... [n°] XX. Commentaria sti Thomae de Aquino ord. Praedicat. super Epistolas sti Pauli. Isto volumine sola epistola ad Roma. continetur. Volu. in fol. in membrana nitida pulchre exaratum saecul. XV. aut exeunte XIV. Primo fol. recto videtur imaguncula seu effigies divi Thomae scribentis. Volum. coopert. maroq. caerul. aut violac. color.". Le manuscrit est entré à la Bibliothèque du roi en 1726. (Source : BnF, Département des manuscrits)

Bibliographie

  • G. Toscano, "La librairie du château de Gaillon. Les manuscrits enluminés d'origine italienne acquis par le cardinal Georges d'Amboise", Léonard de Vinci entre France et Italie "miroir profond et sombre", Caen, 1999, p. 275-290
  • M.-P. Laffitte, "La librairie de Georges d'Amboise à Gaillon", Léonard de Vinci entre France et Italie "miroir profond et sombre", Caen, 1999, p. 261-273
  • T. De Marinis, La Biblioteca napoletana dei re d'Aragona, Milan, I, 1952, p. 64, 75, 175 et II, 1947, p. 160 et 201-204 (inventaire C)

Vie du livre

Sources des données