France, Paris, Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Latin 3063

Référentiel d'autorité Biblissima : https://data.biblissima.fr/entity/Q63232

Textes du manuscrit

Source des données : Europeana Regia

Source des données : Mandragore

Armoiries et marques

Paris, BNF, lat. 3063, f. 1 (Armoiries de Ferdinand Ier d'Aragon ou d'Alphonse V d'Aragon)

Enluminures et décors

Intervenants

Anciens possesseurs

Anciennement dans

Notes

  • Le manuscrit a été réalisé pour Ferdinand Ier d'Aragon ; il a fait partie de la bibliothèque des rois Aragonais de Naples cf. la cote "Scoto a la theologia n° VIII" au contreplat inférieur, et il a été vendu à Georges Ier d'Amboise par Frédéric Ier d'Aragon, roi de Naples, avant sa mort en 1504.Le manuscrit a fait partie de la bibliothèque fondée par le cardinal Georges Ier d'Amboise (1460-1510), archevêque de Rouen , au château de Gaillon, d'après l'inventaire de 1508 : "Scotus super secundo sentenciarum couvert de cuyr rouge à ouvraige doré garni de deux fermaus d'argent doré" (cf. Archives départementales de Seine-Maritime, G. 866, éd. De Marinis, La Biblioteca napoletana, II, p. 203 n° 94 ; Robillard de Beaurepaire, Inventaires sommaires..., p. 293-294).Il a appartenu à l'archevêque de Rouen successeur de Georges Ier d'Amboise, son neveu le cardinal Georges II d’Amboise (1511-1550), d'après l'inventaire du château de Gaillon après son décès en 1550 : " Idem super 3° et primo, deux vol. dudit premier " (cf. Archives départementales de Seine-Maritime, G. 868 ; Robillard de Beaurepaire, ibid.). Le manuscrit a disparu de Gaillon après 1550.Il est arrivé à la fin du XVIe siècle dans la bibliothèque de la famille Hurault et constitue le n° 23 de la liste C des manuscrits de Philippe Hurault de Cheverny, évêque de Chartres, achetés par la Bibliothèque du roi en 1622, rédigée par le garde de la BibliothèqueNicolas Clément (BnF, ms. latin 17174, f. 1-24) : "[liste D n°] 72 Johannes Scotus super II. Sententiarum, velin" .Au milieu de la marge inf. du 1er f., cote "25" de la Bibliothèque de la famille Hurault, antérieure à 1622.Le manuscrit est entré dans la Bibliothèque du roi en 1622. (Source : BnF, Département des manuscrits)

Bibliographie

  • G. Toscano, "Pour Nardo Rapicano enlumineur : le Missel d'Alfonso Strozzi de la bibliothèque universitaire de Leipzig", Quand la peinture était dans les livres. Mélanges offerts à François Avril, dir. M. Hofmann, E. König, C. Zöhl, Turnhout, Paris, 2007, p. 352-365.
  • La Biblioteca Reale di Napoli al tempo della dinastia aragonese, cat. exp., dir. G. Toscano, Naples, 30 septembre-15 décembre 1998, Valencia, 1998, p. 570-571, n° 24 (notice de G. Toscano).
  • M.-P. Laffitte, "La librairie de Georges d'Amboise à Gaillon", Léonard de Vinci entre France et Italie "miroir profond et sombre", Caen, 1999, p. 261-273.

Vie du livre

Sources des données