France, Paris, Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Grec 2486

Référentiel d'autorité Biblissima : https://data.biblissima.fr/entity/Q54556

  • Nom d'usage :
    • Barlaam, Arithmétique ; Sur l’éclipse de soleil de 1337. Fragments mathématique anonyme.
  • Conservé à : Paris. Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits
  • Date de fabrication :
  • Lieu de fabrication (Note) :
    • Rome
  • Dimensions : 137 x 203 mm
  • Nombre de feuillets : 126 pages.
  • Format : Petit format.
  • Réglure :
    • REGLURE
      Réglure à pointe sèche qu’on ne distingue plus guère désormais. Elle était vraisemblablement du type Leroy-Sautel 20D1
  • Estampille :
    • ESTAMPILLES
      pp. 1 et 126 : estampille du XVIIè siècle, modèle Josserand-Bruno n°1
  • Reliure :
    • RELIURE
      Reliure de maroquin rouge sur ais de carton. Les plats sont encadrés d’un triple filet doré, et le centre porte les armes de Henri IV et de Navarre dans un collier de l’ordre du Saint-Esprit surmonté d’une couronne. Dans les coins, un H doré coiffé d’une couronne, et entre eux, le long du cadre, une fleur de lys couronnée également.
      Le dos est également entouré d’un triple filet doré. Le titre inscrit en majuscules dorées est BARLA/AMI / LOGIS/TICA. En haut, le numéro 39, et tout en bas, la date 1605. Le reste est orné de la même alternance de H et de fleurs de lys couronnés.
      Les tranches sont dorées
  • Aspects codicologiques :
    • FOLIOTATION
      Pagination inscrite à l’encre noire dans le coin supérieur extérieur de chaque page
      CAHIERS
      Ce codex se compose principalement de quaternions. La première partie (pp. 1-102) se compose de six quaternions (pp. 1-94) et d’un binion (pp. 95-102). Le premier quaternion (pp. 1-14) commence en réalité à la cinquième page de garde, notée I au crayon dans le coin supérieur droit. La deuxième partie se compose seulement d’un quaternion (pp. 103-118) et d’un binion (pp. 119-126). Suit un feuillet isolé.
      Lors de la reliure, le volume a été renforcé de deux bisions de parchemin, dont un folio est chaque fois collé au contre-plat supérieur et inférieur
      SIGNATURES
      Signatures de cahier par des ordinaux grec en majuscule
  • Décoration :
    • DECORATION
      Décoration minimale. Les titres sont rubriqués, le premier est en majuscules contrairement au second. Trois petites volutes les accompagnent. Les initiales des chapitres ainsi que les légendes des figures légendées sont également à l’encre rouge, un peu pâlie
  • Écriture :
    • ECRITURE
      Manuscrit copié par Jean Honorius d’Otrante (RGK II, 232), copiste officiel de la bibliothèque vaticane de 1535 à 1563.
      Surface écrite : 65 x 123 mm. Marge supérieure : 23 mm. Marge extérieure : 53 mm. Marge inférieure : 56 mm. Marge intérieure : 47 mm. 30/31 lignes par page
    • Copié par Jean d'Otrante.

Présentation du contenu

  • (1)Barlaami monachi arithmeticæ libri VI ; —


    (103)ejusdem opusculum de lunari eclipsi deprehendenda, ex Ptolemæi magna constructione


    (Source : BnF, Département des manuscrits)
  • pp. 1-102 : Barlaam, Arithmétique, éd. P. Carelos, Barlaam von Seminara, Logistiké in Corpus philosophorum Medii Aevi. Philosophi Byzantini 8, Athènes, 1996. Λογιστικὴ Βαρλαὰμ μοναχοῦ, inc. Πολλῶν ὄντων οἷς ἀστρονόμοι… expl…. καὶ τὰς ΑΒ, ΑΓ δεδομένας εἶναι.


    pp. 103-114 (milieu de page): Barlaam, Traité sur l’éclipse de soleil II, éd. D. Donnet, J. Mogenet, and A. Tihon, Barlaam de Seminara, Traités sur les éclipses de soleil de 1333 et 1337, Louvain, 1977. Τοῦ αὐτοῦ (=Βαρλαὰμ μοναχοῦ) περὶ τοῦ πῶς δεῖ ἐκ τῆς μαθηματικῆς τοῦ Πτολεμαίου Συντάξεως ἀκριβέστερον ἐπιλογίζεσθαι ἡλιακὴν ἔκλειψιν. Inc. Αἱ μὲν αἰτίαι καὶ αἱ πρῶται… expl. … θερινῆς ἀνατολῆς καὶ ἀπαρκτίου.
    pp. 114-126 : Texte anonyme et inédit, démonstrations de calculs de rapports de longueurs dans des polygones. Ce texte fait suite, sans aucune transition, au calcul des éclipses solaires de Barlaam.


    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Texte du manuscrit

Source des données : Pinakes

Barlaam de Seminara (1290?-1348) : De solis eclipsibus opuscula 2 [Grec].

Varia (Mathematica) [Grec].

Intervenant

Anciens possesseurs

Anciennement dans

Historique de la conservation

  • Ce manuscrit a été copié par Jean d’Otrante dans son atelier de la Vaticane, à partir du Vaticanus gr. 193, et a servi de modèle direct à l’actuel Paris. gr. 2487, également de sa main (Mogenet-Tihon pp. 33-34).
    On ignore par quelles voies ils est finalement parvenu en la possession du Cardinal Ridolfi. Son bibliothécaire, Matthieu Devaris, a apposé sur le premier folio la cote ancienne, XXXIX, ainsi que le pinax du codex : τάδ’ ἔστιν ἐν τῷδε τῷ βιβλίῳ · Βαρλαὰμ μονάχου λογιστική, τοῦ αὐτοῦ πῶς δεῖ ἐκ τῆς μαθηματικῆς τοῦ Πτολεμαίου συντάξεως ἀκριβέστερον ἐπιλογίζεσθαι ἡλιακὴν ἔκλειψιν ainsi que la note suivante : τοῦτο τὸ βιβλίον ἔχει τετράδια ἐννέα ὀκτάφυλλα πλὴν τοῦ Ζ(ου) καὶ τοῦ Θ(ου) ἅπερ εἰσι τετράφυλλα.
    A la mort du cardinal, le manuscrit passe à Pietro Strozzi, qui le fait venir en France, puis à Catherine de Médicis.
    Après la mort de la Reine en 1589, sa bibliothèque est finalement intégrée en 1594 à celle du roi. C’est à ce moment que tous ces volumes reçoivent une reliure aux armes d'Henri IV. Celle-ci est datée de 1605.

    (Source : BnF, Département des manuscrits)
  • Medic.-Reg. 3203.

    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Notes

  • Apographe du Vat. gr. 193 et modèle du Paris. gr. 2487 (Source : Pinakes)

Bibliographie

  • D. Muratore, La biblioteca del cardinale Niccolò Ridolfi, Hellenica 32, Alessandria, Edizioni dell'Orso, 2009

Sources des données