France, Paris, Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Coislin 194

Référentiel d'autorité Biblissima : https://data.biblissima.fr/entity/Q42954

Texte du manuscrit

Source des données : Pinakes

In Iob (CPG C050-C051) [Grec].

  • Œuvre associée : In Iob (CPG C050-C051)
  • Feuillets : 148v-371v
  • Répertoire : Clavis patrum graecorum : C050

Anciens possesseurs

Anciennement dans

Bibliographie

  • R. Ceulemans, « New manuscripts of the Catena Trium Patrum (‘B2’) and of the commentaries by Theodoret of Cyrrhus and the Three Fathers (‘B1’) on the Song of Songs », Jahrbuch der Österreichischen Byzantinistik, 61, 2011, p. 105-120
  • R. Ceulemans, « Nouveaux témoins manuscrits de la Chaîne de Polychronios sur le Cantique (CPG C 83) », Byzantinische Zeitschrift, 104, 2011, p. 603-628
  • R. Devreesse, Catalogue des manuscrits grecs. 2, Le fonds Coislin, Paris, Imprimerie nationale, 1945 (Version en ligne)
  • B. Montfaucon, de, Bibliotheca Coisliniana, olim Segueriana..., Paris, 1715 (Version en ligne)
  • R. Ceulemans, « Les sections bibliques et exégétiques de l'Athous, Lavras Λ 80 (Eustratiadès 1571) », dans A. Binggeli (éd)A. Boud'hors (éd)M. Cassin (éd), Manuscripta Graeca et Orientalia. Mélanges monastiques et patristiques en l'honneur de Paul Géhin, Orientalia Lovaniensia Analecta 243, Peeters, 2016, p. 233-245

Présentation du contenu

  • Sur les livres sapientiaux.


    1 (ff. 1-67v) chaîne sur les Proverbes (Karo-Lietzmann, Catenarum graecarum catalogue, p. 302-303 : type Ib), précédée des deux prologues Σοφῶς μὲν ὁ Δαυὶδ et Οὗτος νῦν διδάσκει. Le début, attaqué par l'humidité et les vers, a presque entièrement disparu.


    2 (ff. 67v-93) chaîne sur l'Ecclésiaste (Karo-Lietzmann : type I, p. 311) ; suit (f. 93) la question 43 [d'Anastase le Sinaïte] (sur Eccl. 2, 24 : M. 89, 593-596).


    3 (ff. 93v-117) chaîne sur le Cantique (Karo-Lietzmann : type lb, p. 313-314) ; elle est suivie (ff. 117-144) d'une ἑρμηνεία τοῦ Ψελλοῦ εἰς τὸ ᾄομα τῶν ᾀσμάτων, en réalité suite d'extraits du commentaire de Théodoret augmentés de quelques passages de la « chaîne des trois Pères ». Après un court prologue (Ὕμνος ἐπιθαλάμιος εἰς Θεὸν τὴν εἰρήνην ἡμῶν — ὑπόθεσις καὶ κεφάλαιον καὶ τέλος), l'exégèse commence : Πέμψον μοι τὸν Μονογενῆ (Théodoret : M. 81, 53 C 11) ; la fin est tirée des « trois Pères » (M. 122, 685 CD).


    4 (ff. 148v-371v) chaîne sur Job (Karo-Lietzmann, p. 321 : type Ia 2) ; au début a(f. 144r.v) prologue de POLYCHRONIUS (sur les causes de l'ἀσάφεια dans l'Écriture : Ἡ ἐν ταῖς θείαις γραφαῖς ἀσάφεια — καὶ γραφῇ παραδέδωκεν) ; b(ff. 144v-146v) argument [du même Polychronius] (Εἰς τὴν ὑπόθεσιν τοῦ Ἰὼϐ — ταῦτα ὁ Θεὸς κατελογίσατο, cf. éd. P. Young, Catena graecorum Patrum in beatum Job, Londres, 1637) ; c(ff. 146v-148v) prologue de JULIEN D'HALICARNASSE (?) : Σημαίνε ; ἡ βίϐλος — ἴδωμεν οὖν τίς ἡ τῆς γρα(φ)ῆς εἰκών. A la fin de la chaîne, compte des dialogues (cf. Karo-Lietzmann, p. 320 : prol. 9).


    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Historique de la conservation

Notes

  • Quarante-sept cahiers dus à deux mains contemporaines (a ff. I-60 ; b ff. 60v-371v) ; autant le travail de la première atteste peu de fermeté et point de goût, autant celui de l'autre est net et soigné : texte sacré indiqué par doubles virgules dans les marges, titres en rouge, ornements géométriques multicolores ; on peut croire à une origine italiote. Quelques additions et corrections d'âge plus récent.
    Le manuscrit fut donné à la Grande Lavra par le moine Athanase (cf. f. 371v ; Montfaucon, p. 247). F. 339vnom du moine Matthieu, auquel reviennent quelques mots des ff. 113v et 145. Le début et la fin ont beaucoup souffert de l'humidité. Note de Montfaucon sur le contenu du manuscrit collée au contre-plat antérieur. Au bas du f. I numéro 28 (Séguier ?).
    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Sources des données