France, Paris, Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Coislin 109

Référentiel d'autorité Biblissima : https://data.biblissima.fr/entity/Q42877

Texte du manuscrit

Source des données : Pinakes

Pachomius ab. in Thebaide (S.), Vita tertia [Grec].

Anciens possesseurs

Anciennement dans

Bibliographie

  • R. Devreesse, Catalogue des manuscrits grecs. 2, Le fonds Coislin, Paris, Imprimerie nationale, 1945 (Version en ligne)
  • R. Stefec, « Die Synaxarverse des Nikephoros Xanthopoulos », Jahrbuch der österreichischen Byzantinistik, 62, 2012, p. 145-161
  • B. Montfaucon, de, Bibliotheca Coisliniana, olim Segueriana..., Paris, 1715 (Version en ligne)

Présentation du contenu

  • 1 S. NIL, œuvres variées (M. 79). 1(ff. 2-15) de monachorum praestantia (M. 1061-1093). 2(ff. 15-23v) de octo spiritibus malitiae (M. 1145-1164) ; le dernier chapitre est plus long que dans l'édition. 3(ff. 23v-62) liber de monastica exercitatione (M. 720-809), λόγος ἀσκητικὸς περὶ τῆς ἐναρέτου καὶ κατὰ Θεὸν ἀληθοῦς Φιλοσοφίας ms. 4(ff. 62-80v. 82r.v. 81r.v. 83-126v) Peristeria (M. 812-968) ; l'ordre des sections et chapitres diffère de l'édition. 5(ff. 126v-136v) de oratione* (M. 1165-1200 ; le traité est d'Évagre).


    2 ÉVAGRE [LE PONTIQUE] 1(ff. 137-144. 146-149v) Practicus liber, précédé de la lettre à Anatole sur l'habit des moines d'Égypte (cf. J. Muyldermans, La teneur du « Practicus » d'Évagre, dans Le Muséon, 1929, p. 74-89). 2(ff. 149v-161v. 145r.v. 162-171v) de cogitationibus, sous le titre τοῦ αὐτοῦ Εὐαγρίου περὶ λογισμῶν κεφά (λαια). Inc. Τῶν ἀντικειμένων δαιμόνων τῇ πρακτικῇ πρῶτοι κατὰ τὸν πόλεμον συνίστανται, des. ἵνα ἀπολαύοντες ἐν τοῖς ἀγαθοῖς τοῦ Θεοῦσὺν τῷ Κυρίῳ κτλ. 3(ff. 171v-184v) [préceptes aux moines] ; inc. Θεὸν ἐν οἷς παρέχεις μνημόνευε καὶ δότην καὶ λήπτορα. L'ensemble se lit dans le traité de s. NIL à Euloge (M. 79, 1108 A 9-1140). 4(ff. 185-189) sententiae ad fratres, πρὸς τοὺς ἐν κοινοϐίοις ἢ συνοδίαις μοναχοὺς (éd. Η. Gressmann, Nonnenspiegel und Mönchspiegel des Evagrios Pontikos, dans les Texte und Untersuchungen, ΧΧΧΙΧ, 4, 1913, p. 153-165).


    3 (ff. 189v-229) S. ATHANASE*, quaestiones ad Antiochum ducem (M. 28, 597-700 Β 1).


    4 S. MAXIME, capitum de caritate (ff. 229-237) centuria 1 (M. 90, 960-984) ; — (ff. 237-248) centuria 2 ; — (ff. 248-258) centuria 3 ; — (ff. 258-264v) centuria 4, jusqu'à ἄρξηται ἀπεντεῦθεν τῆς (M. 1068 Β 12, n° 78).


    Le f. 1 (XIVe siècle, ajouté) contient un fragment d'office à la louange de la Ste Vierge ; inc. Χαίροις, χριστιανῶν ἡ ἐλπὶς τῶν θλιϐομένων, des. ἀλλ' ἔγειρόν με νῦν πρὸς μετάνοιαν.


    Une main du XIVe siècle a copié dans les marges des ff. 5r.v. 7-23v divers extraits canoniques : a(f. 5r.v) S. JEAN CHRYSOSTOME*, de corpore Domini (= lettre de Pierre Mansur : M. 95, 404 A 3-405 A 10, 408 Β 3-C 8) ; b(ff. 7v-11v) didascalia des Pères de Nicée ; inc. Χρὴ πάντα ἄνθρωπον μάλιστα ἐπισκόπους, κληρικούς τε καὶ μονάζοντας, des. ἀπολέσῃς ὅλην τὴν ποίμνην ; c(ff. 11v-12) citation de s. Jean Chrysostome ; d(f. 12) citation de s. Basile ; e(ff. 12-23) JEAN D'ANTIOCHE, de quadragesimarum ieiunio, depuis le début-Σὸς ὁ τοῦ λόγου βραχίων μετὰ δυναστείας — jusqu'à καί διὰ οἶνον τοῦ νέκταρος (cf. Coislin 112, ff. 472v-479v). — De la même main, dans les marges des ff. 243-248v : NICÉPHORE CALLISTE, aménologe versifié (cf. Vat. gr. 573, ff. 15-20v) ; b(f. 249) εἰς ἑορτάς (Vat. 573, f. 21r.v) ; (ff. 249v-250v) extrait de la vie de Pierre l'Athonite (Ἐρχομένου δὲ αὐτοῦ μετὰ τοῦ πλοίου καὶ ἔν τινι τόπῳ ἡσύχῳ — καὶ τῶν διακαρτερούντων ἐν αὐτῷ ὑπερασπιῶ) ; (f. 250v) sur la Pâque chrétienne.


    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Historique de la conservation

Notes

  • Le manuscrit vient de l'Athos : (ff. Iv. 266... τοῦ εὐκτηρίου τῆς ὑπεραγίας δεσποίνης ἡμῶν Θεοτόκου καὶ τοῦ ὁσίου πατρὸς ἡμῶν Πέτρου τοῦ Ἀθωνίτου ; cf. Montfaucon, Bibl. Coislin., p. 184 ; f. 3 : βιϐλίου τῶν κατηχουμένων τῆς ἱερᾶς λαύρας τοῦ ἁγίου Ἀθανασίου). Il comprenait au moins trente-quatre quaternions ; le dernier a disparu.
    F. I estimation : γρόσα γ'. La partie inférieure du f. 6 a été coupée. Sur la tranche inférieure : Πατερικὸν...
    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Sources des données