France, Paris, Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Grec 2752

Référentiel d'autorité Biblissima : https://data.biblissima.fr/entity/Q54806

  • Nom d'usage : Jean Tzétzès, Antehomerica, Homerica, Posthomerica
  • Autre forme de la cote :
    • Paris. Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, gr., 2752
  • Conservé à : Paris. Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits
  • Date de fabrication :
  • Nombre de feuillets : [I-III] + 1-103 + [3] + [I-III]
  • Réglure :
    • REGLURE :
      Type 10D1 Leroy-Sautel.
  • Estampille :
    • ESTAMPILLES :
      Estampille utilisée par la Bibliothèque royale au début du XVIIIe siècle (modèle Josserand-Bruno n°5) aux ff. 1r et 103v.
  • Reliure :
    • RELIURE :
      Reliure de veau brun craquelé sur le plat supérieur. Un filet doré simple encadre chaque plat. Le dos à nerfs est endommagé et porte en lettres dorées le titre « CAR[MEN] DE BEL[LO] TRO[JAE] ». Les tranches sont dorées. Au dos du plat supérieur, directement sur l’ais, se trouve une étiquette sur laquelle le contenu du manuscrit est décrit et son ancienne cote Colbert apposée. Le procédé se retrouve dans d’autres manuscrits copiés par Diassorinos et ayant fait partie de la bibliothèque de Colbert (par exemple le Paris. gr. 2675).
      Au verso du dernier folio de garde se trouve une mention de prix (20 sous) qui est caractéristique des manuscrits de la famille de Mesmes (voir D. Jackson, p. 91).
  • Décoration :

    • DECORATION :
      Aucune décoration.
  • Écriture :

    • ECRITURE :
      Ce manuscrit est entièrement dû à Jacques Diassorinos (RGK, II 191), copiste de la deuxième moitié du seizième siècle. La Bibliothèque nationale de France possède au moins 52 manuscrits qui ont été copiés en partie ou intégralement par Jacques Diassorinos.
      Le Paris. gr. 2752 est inachevé et présente de nombreux folios blancs. Tout le texte a été copié à l’encre rouge tirant sur le brun. De nombreuses lacunes séparent les différents paragraphes. Ainsi le f. 1r porte 11 vers, le f. 1v 5 vers, le f. 3r est blanc, le f. 3v ne présente que 3 vers, le f. 4r 4 vers etc. Ces espaces laissés délibérément vides n’empêchent en rien la continuité du texte : ils étaient destinés aux scholies, qui n'ont jamais été copiées. Diassorinos a commencé sa copie au milieu du f. 1r puis s’est ravisé et l’a reprise au milieu du f. 2r. Quelques vers sont incomplets et les vers 125-128 des Antehomerica ont été omis.
      Dans la marge du dernier poème le copiste a indiqué des leçons différentes.

Texte du manuscrit

Source des données : Pinakes

Jean Tzetzès (1110-1180?) : Carmina Iliaca [Grec].

Intervenant

Anciens possesseurs

Anciennement dans

Bibliographie

  • D. Jackson, « Greek Manuscripts of the De Mesmes Family », Scriptorium, 63, 2009, p. 89-120

Présentation du contenu

  • (ff. 1r-32r) Jean Tzétzès, Antehomerica : [incipit] [ Ἀ]ργαλέου πολέμοιο μέγαν πόνον Ἰλιακοῖο, [explicit] τὸν δ’ Ὀδυσσεὺς ἔκτεινε δόλοις, κτερέιξε δ’ἄρ’Αἴας.
    (ff. 32v-69r) Jean Tzétzès, Homerica : [titre] Ἀρχὴ τοῦ Ὁμήρου. Ὑπόθεσις τοῦ α’, [incipit] Ἀυτὰρ ἐπεὶ τό γ’ἄκουσεν Ἀχιλλεὺς ὀβριμόθυμος, [explicit] καλὰ δὲ λαίνεα ποτὶ τύμβον ἀγάλματα θῆκαν.
    (ff. 69v-103v) Jean Tzétzès, Posthomerica : [titre] Τὰ μεθ’ Ὅμηρον, [incipit] Ἀυτὰρ ἐπεὶ ποίησαν ὑφ’ἕκτορι ὅσσα ἐώκει, [explicit] οἶδα δὲ τ’ἐλθέμεναι λυγρὸν τὸν νόστον ἰδόντας.

    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Historique de la conservation

  • Le Paris. gr. 2752 a été copié par Jacques Diassorinos, copiste originaire de Rhodes et actif à Chios en 1541, à Venise en 1543-1545. Jacques Diassorinos a ensuite été bibliothécaire de la Bibliothèque royale de Fontainebleau, dont il a rédigé, avec Ange Vergèce et Konstantinos Palaiokappas, le catalogue. Ce manuscrit, qui porte le sigle P dans la tradition des poèmes iliadiques de Tzétzès, est un apographe direct du Paris. suppl. gr. 95 (H), manuscrit du XIVe siècle (voir Leone, 1995, p. VI-VII). P.L.M. Leone a remarqué que ces deux manuscrits parisiens portent des corrections d’une même main, qu’il nomme φ. Ce correcteur est peut-être Diassorinos lui-même : il aurait ainsi corrigé son modèle en effectuant sa copie. D’après les recherches de P.L.M. Leone, le manuscrit H a la même source que le Monacensis gr. 546 (G), manuscrit copié en 1505. Leone appelle ce prototype z.
    Le Paris. gr. 2752 est incomplet dans la mesure où les rubrications d’initiales n’ont jamais été faites, les scholies n’ont jamais été copiées. Les scholies ont été en partie éditées en 1770 par G.B. Schirach, Ioannis Tzetzae carmina iliaca.
    Ce manuscrit a fait partie de la bibliothèque de la famille de Mesmes, initiée par Henri de Mesmes. Puis il est passé dans la bibliothèque de Jean-Baptiste Colbert, dans laquelle il portait la cote 2310. Les manuscrits de Colbert ont été intégrés à la Bibliothèque royale à partir de 1732. La cote 2787.3.3 a alors été attribuée à ce manuscrit par l’abbé de Targny, chargé du département des manuscrits de la Bibliothèque du roi jusqu’en 1737. Cette cote fut éphémère puisque l’actuelle cote date de 1740.

    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Notes

  • Apographe du Paris. suppl. gr. 95 (Source : Pinakes)

Sources des données