France, Paris, Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Coislin 282

Texte du manuscrit

Source des données : Pinakes

Athanase (saint, 0295?-0373) : Vie d'Antoine [Grec].

Daniel de Scété (05.. ?-05.. ?) : Narrationes (CPG 7363) [Grec].

Daniel de Scété (05.. ?-05.. ?) : Narrationes (CPG 7363) [Grec].

Eugenius et Maria eius filia (SS.), Vita (BHG 615) [Grec].

Euphrosynus coquus (S.), Vita (BHG 628) [Grec].

Eupraxia v. in Thebaide (S.), Vita (BHG 631-631b) [Grec].

Anciens possesseurs

Anciennement dans

Bibliographie

  • A. Ehrhard, Überlieferung und Bestand der hagiographischen und homiletischen Literatur der griechischen Kirche von den Anfängen bis zum Ende des 16. Jahrhunderts, Texte und Untersuchungen zur Geschichte der altkristlichen Literatur 50-52, Berlin, Boston, de Gruyter, 1937
  • R. Devreesse, Catalogue des manuscrits grecs. 2, Le fonds Coislin, Paris, Imprimerie nationale, 1945 (Version en ligne)
  • B. Montfaucon, de, Bibliotheca Coisliniana, olim Segueriana..., Paris, 1715 (Version en ligne)
  • K. Uthemann, Anastasios Sinaites. Byzantinisches Christentum in den ersten Jahrzehnten unter arabischer Herrschaft, Arbeiten zur Kirchengeschichte Band 125, Berlin ; Boston, De Gruyter, 2015

Présentation du contenu

  • 1 (ff. 1-100) Histoire et enseignements des solitaires d'Égypte, dans une rédaction brève. L'ordre et les inscriptions de chapitres sont les mêmes que dans les Coislin 108 et 127. Le contenu en est infiniment moins riche ; dans son ensemble, il correspond aux livres V et VI des « Vitae Patrum » éditées par Rosweyde. Le début manque aujourd'hui ; les premiers mots qu'on lit : κελεύει στρωθῆναι κτήνη appartiennent au ch. 2 (cf. Coislin 108, f. 38v ; M. lat. 73, 858 dernière ligne) ; ce qui suit jusqu'au f. 78 se retrouve équivalemment dans le livre V de Pélage à partir de l'endroit marqué à l'instant (= ch. 2-17) ; le ch. 18 (ff. 78-90, περὶ διορατικῶν) est formé d'anecdotes qu'on lit en latin, partie dans Pélage (Vit. Patr. V, 18), partie dans son continuateur Jean (Vit. Patr. VI, 1) ; le ch. 19 (ff. 90-93) répond à Vit. Patr. VI, 2 ; le ch. 20 (ff. 93-97v) est formé de deux parties, à savoir a une série de propos rendus par le latin de Vit. Patr. VI, 3, 1-10 et b la méditation des douze anachorètes (Vit. Patr. VII, 44 ; grec dans M. 1062-1064) ; le ch. 21 (ff. 97v-98v) est composé de trois propos de l'abbé Isaie (M. 65, 181-184, § 9-11) et de trente sentences conservées par la tradition latine (éd. D. A. Wilmart, Le recueil latin des Apophtegmes, dans la Revue Bénédictine, 1922, p. 196-198 ; grec édité d'après Coislin 126 par F. Nau, Revue de l'Or, chrét., 1907, p. 401-403, § 89-123) ; le dernier chapitre (ff. 98v-100) ayant pour titre : ἐρωτήσεις γερόντων καὶ διαλέξεις πρὸς ἀλλήλους περὶ λογισμῶν κατὰ πεῦσιν καὶ ἀπόκρισιν, renferme 27 questions-réponses ; les unes sont inédites, les autres semblent provenir de diverses compilations, dont celle de Paul de l'Évergetis. La plupart des chapitres sont aujourd'hui sans numéro.


    2 (ff. 100-137v) PALLADIUS, histoire lausiaque dans l'ordre suivant : préface, ch. 1-20. 23-28. 31. 35-39. 21. 22. 32-34. 71 (des. παραδοῦναι τοὺς βίους τῶν μακαρίων καὶ ἁγίων πατέρων = ιd. Butler, p. 168, 18 ; sur la tradition de ce texte, cf. op. cit., II, p. XXI).


    3 (ff. 137v-149v) βίος τῶν ἐν Αἰγύπτῳ μοναχῶν, soit les chapitres 1. 8. 16 de l'historia monachorum in Aegypto (éd. Preuschen, Giessen, 1897).


    4 (ff. 149v-161) récits des moines de Clysma, ῥήσεις ἁγίων γερόντων καθεζομένων εἰς τὸ Κλύσμα ms. ; certains se retrouvent dans la collection de Paul de l'Évergétis, d'autres sont inédits, la plus grande partie figure dans le registre dressé par Bousset (Apophtegmata Patrum, Tubingue, 1923) ; le premier récit commence par les mots Γέρων τις ἐκάθητο μέγας ἐν Συρίᾳ (Bousset, p. 116 n° 209d), le dernier par les mots Ἦλθε ποτὲ ἀπὸ Σκίτεως (Bousset, n° 201c).


    5 exhortations de l'abbé AMMONAS 1(f. 161r.v) περὶ τῶν θελόντων ἡσυχάσαι, 2(ff. 161v-164v) περὶ τῆς χαρᾶς τῆς ψυχῆς ; l'une et l'autre sont éditées par F. Nau, Patrologia Orientalis, XI, p. 472-484, d'après notre ms.).


    6 (ff. 164v-165v) ἐκ τῶν μοναχικῶν θρήνων : τοῦ ἀϐϐᾶ Ἠσαΐου, extrait qu'on ne retrouve pas dans M. 40, 1199-1205, suivi de quatre apophthegmes (Bousset, op. cit., n°s 208d1.d2. 209a1.a2).


    7 (ff. 165v-176) huit chapitres de l'abbé DANIEL DE SCÉTÉ (ordre dans Rev. Or. chrét., VI, 1901, p. 84 ; texte dans V, 1900).


    8 (ff. 176v-201v) S. ATHANASE, vita s. Antonii (M. 26, 837-976).


    9 (ff. 202-205) vie de Paul de Thèbes (BHG. 1466, éd. Bidez).


    10 (ff. 205-213) vie de saint Onuphre (BHG. 1379) sous le titre : Βίος τοῦ ὁσίου πατρὸς ἡμῶν Ὀνουφρίου ἐριμήτου καὶ ἄλλων πατέρων ὧν ἐγὼ Παφνούτιος ἀναχωριτὴς ἔγνων — καὶ ἱστορεῖν τολμῶ.


    11 (ff. 213-220v) AMMONIUS, sur le meurtre des moines du Sinaï et de Raïthou (cf. Coislin 105, ff. 239-249v ; notre ms. est le Séguier qui a servi à l'édition de Combefis, op. cit., p. 137).


    12 (ff. 220v-233v) de rebus in Perside gestis, ἀντιϐολὴ Ἰουδαίων καὶ Ἐλλίνων γεναμένη ἐπὶ Ἀρρινάτου βασιλέως Περσῶν περὶ Χριστοῦ τοῦ ἀληθινοῦ Θεοῦ ms. (éd. Ε. Bratke, Das sogenannte Religionsgespräch am Hof der Sasaniden, Leipzig, 1899, p. 1-45 ; cf. p. 69-71 [F]).


    13 (ff. 233v-244) SOPHRONE DE JÉRUSALEM, vie de sainte Marie l'Égyptienne (M. 87, 3, 3697-3725).


    14 (ff. 244-245v) vie abrégée d'Euphrosynos le cuisinier (éd. Clugnet, dans Rev. Or. chrét., X, 1905, p. 42-45).


    15 (ff. 245v. 247-248v) vie des saints Eugène et Marie (texte assez proche de la recension métaphrastique : M. 115, 348-353 ; BHG. 614).


    16 (ff. 248v-252v. 246r.v) vie de sainte Eupraxie (AA. SS. Mart. II, 727 ss.) ; notre manuscrit permet de suppléer à la lacune de l'édition [729F] ; il finit brusquement avec les mots τῇ οὖν τριακοστῇ τῶν ἡμερῶν (730 Ε 8).


    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Historique de la conservation

Notes

  • Volume soigneusement écrit par deux mains contemporaines (seconde main, ff. 87-91). Il comprenait au moins trente-cinq cahiers marqués à la première page ; manquent aujourd'hui deux feuillets après 14v, un après 23v et tout ce qui suivait 246v. Bandeaux, titres, numérotation, initiales en vermillon. Appartenait jadis au prêtre Thomas grand économe du monastère de l'Esphigménou à l'Athos (f. 4). Au début note de Le Quien sur le contenu du manuscrit. Sur la tranche supérieure reste ou début d'inscription. (Source : BnF, Département des manuscrits)

Sources des données