France, Paris, Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Supplément grec 146

Référentiel d'autorité Biblissima : https://data.biblissima.fr/entity/Q77681

  • Nom d'usage : S. Éphrem
  • Autre forme de la cote :
    • Paris. Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, suppl. gr., 0146
  • Conservé à : Paris. Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits
  • Date de fabrication :
  • Nombre de feuillets : ff. 261, 2 col., 32 lignes.
  • Reliure :
    • RELIURE – Veau raciné ; dos cuir rouge au chiffre de Louis-Philippe avec, en capitales dorées, le titre S. Ephræm Syrus et, au bas du volume, le nom du relieur, Duplanil. Ms. envoyé à la reliure le 28 avril 1831 (Archives Modernes 624, IV).
  • Aspects codicologiques :
    • CAHIERS – Volume mutilé du début et de la fin. 33 cahiers, tous quat. à l’origine : 1 quat. amputé de son premier f. (2-8), 2 quat. (9-24), 1 quat. amputé de son dernier f. (25-31), 1 quat. amputé de son premier f. (32-38), 11 quat. (39-126), 1 quat. amputé de son dernier f. (127-133) et 16 quat. (134-261). Signatures α’-λγ’ au milieu de la marge supérieure du premier recto et en bas à droite du dernier verso de chaque cahier. Foliotage ancien <1>-<254> au milieu de la marge externe, près de la tranche, avec quelques irrégularités (f. 21 numéroté 20 et 13, f. 31 numéroté 23 et f. 32 numéroté 26, ff. 91 et 92 numérotés 85).
  • Décoration :
    • DÉCORATION – Bandeaux, titres et initiales à l’encre rouge.
  • Écriture :
    • ÉCRITURE – Surface écrite : 205 × 145 mm, sur 2 col. de 65 mm chacune.

Texte du manuscrit

Source des données : Pinakes

Anciens possesseurs

Anciennement dans

Bibliographie

  • C. Astruc, M. Concasty, C. Bellon, C. Förstel, Catalogue des manuscrits grecs. Supplément grec numéros 1 à 150, Paris, 2003

Présentation du contenu

  • S. Éphrem, Œuvres diverses (éd. J. S. Assemani, S. P. N. Ephraem Syri opera omnia, t. I-III, Rome 1732-1746) :


    1(ff. 2-11v) Interrogationes et responsiones, inc. mut. ὀλί]γων ῥημάτων ; ταύτην οὖν τὴν ἀποταγὴν (Clavis Patrum Græcorum 3969 ; éd., t. II, pp. 380A5-393).


    2(ff. 11v-15v) Epistula ad Joannem monachum de patientia (Clavis Patrum Græcorum 3943 ; éd., t. II, pp. 186-191).


    3(ff. 15v-26v) De virtute, ad novitium monachum, capita IV (Clavis Patrum Græcorum 3930 ; éd., t. I, pp. 201-216).


    4(ff. 27-35v) De virtute, capita X (Clavis Patrum Græcorum 3931 ; éd., t. I, pp. 216-229) ; lacune de 2 ff. après 31v : ἠγάπησα· καὶ ἐν τούτῳ ἐλέει — ἐπιμελοῦ τοῦ ἁγιασμοῦ (pp. 222F6-225D6).


    5(ff. 35v-53v) In illud, Attende tibi ipsi, capita XII, sans le prologue (Clavis Patrum Græcorum 3932 ; éd., t. I, pp. 230-254).


    6(ff. 53v-56v) Quod non oporteat ridere (Clavis Patrum Græcorum 3933 ; éd., t. I, pp. 254-258).


    7(ff. 56v-69v) Consilium de vita spirituali (Clavis Patrum Græcorum 3934 ; éd., t. I, pp. 258-282).


    8(ff. 69v-77) De recta vivendi ratione (Clavis Patrum Græcorum 3941 ; éd., t. II, pp. 56-72).


    9(ff. 77-85v) Beatitudines : a(ff. 77-81) capita LV (Clavis Patrum Græcorum 3935.1 ; éd., t. I, pp. 282-292) et b(ff. 81v-85v) Beatitudines aliæ, capita XX (Clavis Patrum Græcorum 3935.2 ; éd., t. I, pp. 292-299).


    10(ff. 85v-147. 150-163) Sermones parænetici ad monachos Ægypti (Clavis Patrum Græcorum 3942 ; éd., t. II, pp. 72-186), à lire dans l’ordre suivant : a(ff. 85v-132v, col. 2, l. 8 du bas) début ― ἡμᾶς πάντα ; b(ff. 138v, col. 1, l. 5 du bas-145v, col. 1, l. 12 du bas) τὰ κακὰ ἃ κατειργάσασθε ― τιμήσωμεν τὸν ἐμπαθῆ ; c(ff. 132v, col. 2, l. 8 du bas-138v, col. 1, l. 5 du bas) κόσμον καὶ τὸν ἐμπαθῆ βίον ― ὁ ἀποδημῶν ; d(ff. 145v, col. 1, l. 12 du bas-147, l. 1) εἰς χώραν ― fin de la parénèse 44 ; e(ff. 150, col. 1, l. 19-163) parénèses 45-50. Lacune d’un f. après 133v : ἵνα ποῦ πορευθῶ — ὁ ἐπιχέων βόρβορον ἐν τό]πῳ (pp. 155C2-156E7).


    11(ff. 147-150) Apologia ad fratrem quemdam de Heli sacerdote (Clavis Patrum Græcorum 3978 ; éd., t. III, pp. 6-11).


    12(ff. 163-181) Capita C, quomodo quis humilitatem sibi comparet (Clavis Patrum Græcorum 3936 ; éd., t. I, pp. 299-335).


    13(ff. 181v-189v) De perfectione monachi (Clavis Patrum Græcorum 3971 ; éd., t. II, pp. 411-423).


    14(ff. 189v-192v) De divina gratia (Clavis Patrum Græcorum 3994 ; éd., t. III, pp. 42-47).


    15(ff. 192v-199) De morbo linguæ et pravis affectibus (Clavis Patrum Græcorum 3950 ; éd., t. II, pp. 279-289).


    16(ff. 199-215v) Sermo asceticus (Clavis Patrum Græcorum 3909 ; éd., t. I, pp. 40-70, avec des différences).


    17(ff. 215v-243v) De pænitentia, inc. Καρπὸς πολύφορός ἐστιν ἡ μετάνοια (Clavis Patrum Græcorum 4017 ; éd., t. III, pp. 160-205).


    18(ff. 243v-245) De pænitentia, inc. Μάθωμεν, ἁμαρτωλοί (Clavis Patrum Græcorum 4003 ; éd., t. III, pp. 79-81 : dans le ms., la fin est un peu plus longue).


    19(ff. 245-246) Ode optime fluens, in eos qui quotidie peccant (Clavis Patrum Græcorum 3990 ; éd., t. III, pp. 31-33).


    20(ff. 246-247) De pænitentia, inc. Μὴ οὖν φοβηθῶμεν (Clavis Patrum Græcorum 4004 ; éd., t. III, pp. 81-83).


    21(ff. 247-250) De virginitate (Clavis Patrum Græcorum 4002 ; éd., t. III, pp. 74-79).


    22(ff. 250-253) De sacerdotio (Clavis Patrum Græcorum 3977 ; éd., t. III, pp. 1-6).


    23(ff. 253-256v) De recordatione mortis et de virtute ac de divitiis (Clavis Patrum Græcorum 4009 ; éd., t. III, pp. 114-119).


    24(ff. 256v-259) Sermo asceticus perutilis (Clavis Patrum Græcorum 3993 ; éd., t. III, pp. 38-42).


    25(ff. 259-261v) De patientia et compunctione, des. mut. ἐπιμελούμεθα καθ’ ἑκάστην ἡμέραν (Clavis Patrum Græcorum 4006 ; éd., t. III, pp. 86-90F7).


    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Historique de la conservation

  • ANNOTATIONS – Mentions en grec moderne dans la marge des ff. 189 (formule de remède ?), 205v (monocondyle et note) et 250 (malédiction contre qui s’emparerait du volume). Au f. 1, d’une main du XVIIIe s., Ce St Ephrem duquel il n’y a rien imprimé en Grec excepté deux ou 3 sermons.


    HISTOIRE – Le ms. a appartenu à l’Oratoire de Paris (v. f. 2, Oratorii parisiensis Catalogo Inscriptus ; cf. Suppl. gr. 145), où il fut d’abord coté CC 2 (v. f. 2), puis FE 5 (v. f. 1 et Nouv. acq. lat. 1527, p. 41). Il a sans doute aussi eu pour cotes a.f.3 et aa5-33 (v. f. 1). Il rejoint la Bibliothèque nationale pendant la période révolutionnaire. Estampille de la Bibliothèque nationale (Première République) aux ff. 2 et 261v (type Josserand-Bruno 17).


    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Sources des données