France, Paris, Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Latin 6309

Référentiel d'autorité Biblissima : https://data.biblissima.fr/entity/Q65083

Textes du manuscrit

Source des données : Europeana Regia

Source des données : Mandragore

Armoiries et marques

Paris, BNF, lat. 6309, f. 1 (Armoiries d'Alphonse V d'Aragon)

Enluminures et décors

Intervenants

Anciens possesseurs

Anciennement dans

Notes

  • Le manuscrit a été acheté à Florence par Alphonse, duc de Calabre, puis il a fait partie de la bibliothèque des rois Aragonais de Naples et a été vendu à Georges Ier d'Amboise par Frédéric Ier d'Aragon, roi de Naples, avant sa mort en 1504.Le manuscrit a fait partie de la bibliothèque fondée par le cardinal Georges Ier d'Amboise (1460-1510), archevêque de Rouen , au château de Gaillon, d'après l'inventaire de 1508 : "[n° 85] Argiropylus in Ethicen couvert de cuyr vert garny de quatre fermaus de loton" (cf. Archives départementales de Seine-Maritime, G. 866, éd. De Marinis, La Biblioteca napoletana, II, p. 204 n° 85; Robillard de Beaurepaire, Inventaires sommaires..., p. 293-294).Il a appartenu aux archevêques de Rouen successeurs de Georges Ier d'Amboise, son neveu le cardinal Georges II d’Amboise (1511-1550), d'après l'inventaire du château de Gaillon après son décès en 1550 : "Argiropili in Ethicen" (cf. Archives départementales de Seine-Maritime, G. 868; Robillard de Beaurepaire, ibid., puis les cardinaux Charles de Bourbon-Vendôme (1550-1590) et Charles II de Bourbon-Vendôme (1590-1594). Le manuscrit a disparu de Gaillon après 1593.Il est ensuite passé dans les collections royales conservées au Palais des Tuileries et constitue le n° 33 du lot de manuscrits du Cabinet du roi aux Tuileries apporté à la Bibliothèque du roi vers 1730, cf. la liste de la main de l’abbé de Targny , BnF, ms. naf 5807 (consultable dans Gallica) : " Livres apportés du Palais des Tuileries, en la Bibliotheque du roy en l’année 17... [n°] XXXIII. Ethica Aristotelis e graeco in latinum sermonem translata per Joannem Argyropulum ad magnificum virum Cosmam Medicem. Vol. in fol. in membrana egregie exaratum saecul. XV. [en marge : maroq. violet]". Le manuscrit est entré à la Bibliothèque du roi vers 1730. (Source : BnF, Département des manuscrits)

Bibliographie

  • F. Avril, Dix siècles d'enluminure italienne (VIe-XVIe siècles), Paris, BN, 1984, p. 122-123 n° 106
  • M.-P. Laffitte, "La librairie de Georges d'Amboise à Gaillon", dans Léonard de Vinci entre France et Italie "miroir profond et sombre", Caen, 1999, p. 269
  • T. De Marinis, La Biblioteca napoletana dei re d'Aragona, Milan, II, 1947, p. 14 et 201-204 (inventaire C)

Vie du livre

Sources des données