France, Paris, Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Supplément grec 1150

Référentiel d'autorité Biblissima : https://data.biblissima.fr/entity/Q120157

Présentation du contenu

  • Vocabulaire latin-grec et grec-latin, disposé selon un ordre « analogique » et non alphabétique, mais sans grande méthode. Inc. f. 2 : Deus — ὁ θεός. || Imperator — ὁ βασιλεύς. Au f. 3v c'est le grec qui occupe la colonne de gauche, et de mκme aux ff. 4v-5v. Le latin reprend sa place aux ff. 4 et 6-8. Les ff. 6v-8 comportent deux fois plus de texte que les précédents, car ils ont deux colonnes de latin et deux de grec. Au f. 8v, inachevé, douze mots grecs inscrits en colonne à gauche sont restés sans équivalents.


    Le texte reprend au f. 11 ; il est centré cette fois sur l'anatomie humaine (ff. 11-14), puis sur la vie pratique (la ville et la maison). Le grec occupe la colonne de gauche dans les ff. 11-12, dans les deux tiers du f. 14, aux ff. 14v-15, et dans le milieu du f. 15v. Dans le reste, c'est le latin qui tient cette place ; le f. 13r.v, la fin de 12v et le début de 14 comptent deux colonnes de chaque langue.


    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Anciens possesseurs

Anciennement dans

Historique de la conservation

Notes

  • Ce petit volume est formé d'un seul cahier. L'ensemble, grec et latin, dut être écrit par le même copiste, sans doute un lettré italien.
    Les feuillets 9-10v ont été laissés en blanc.
    Le feuillet 1 porte dans sa partie supérieure une sorte de jeu de mots, formé de six expressions italiennes divisées en deux lignes et numérotées 1. 2. 3. || 5. 6. 7. Le feuillet 16 est recouvert d'un griffonnage au crayon, malaisément analysable.
    Le ms. appartenait encore, en 1853, au P. Parisio Bugni, chapelain de Saint-Michel de Pise, qui l'avait acheté d'un fripier, Ferdinando Andreani, ce dernier se l'étant procuré à la vente des livres d'un moine nommé Sciolacizzato. Le volume était, antérieurement, propriété du Sacro Eremo de Camaldoli. (Tous ces détails sur la provenance du ms. sont tirés d'une note en italien de la main du dernier possesseur, note rédigée sur un morceau de papier qui a été collé sur le f. 1.)
    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Bibliographie

  • C. Astruc, M. Concasty, Bibliothèque nationale. Catalogue des manuscrits grecs. Troisième partie : Le Supplément grec, Tome III, numéros 901-1371, Paris, 1960 (Version en ligne)

Sources des données