Jijû no Naishi et sa nourrice partant rejoindre Hyôenosuke (Paris, BnF, Smith-Lesouëf Japonais 96 [10])

Source des données