France, Paris, Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Supplément grec 1242

Référentiel d'autorité Biblissima : https://data.biblissima.fr/entity/Q77484

Texte du manuscrit

Source des données : Pinakes

Anonyma uaria [Grec].

  • Œuvre associée : Anonyma uaria
  • Feuillets : 013v
  • Incipit : Τοῦ σπονδείου τὰ δύο μακρά (Source : Pinakes)

Computus [Grec].

  • Œuvre associée : Computus
  • Feuillets : 191v
  • Incipit : Οὕτως εἰώθασαν οἱ Ἀθηναῖοι ἀριθμεῖν τὰς ἡμέρας (Source : Pinakes)

Constantin Harménopoulos (1320-1383?) : Lexicon uerborum quae uulgo in usu sunt [Grec].

Grégoire Pardus (métropolite de Corinthe, 1070?-1156) : De syntaxi [Grec].

Jean Philopon (0490?-0566?) : De uocabulis quae diuersum significatum [Grec].

Maxime Planude (1260?-1310) : Versus sacri [Grec].

Nicéphore Grégoras (1295?-1360?) : Grammatica [Grec].

Theodoretus grammaticus (03..?-03..?) : De spiritibus [Grec].

Varia (Auctores Recentiores) [Grec].

Varia (Exegetica) [Grec].

  • Œuvre associée : Varia (Exegetica)
  • Feuillets : 189
  • Incipit : Ὁ λέων δηλοῖ τὴν βασιλείαν (Source : Pinakes)

Varia (Grammatica) [Grec].

  • Œuvre associée : Varia (Grammatica)
  • Incipit : Χρέων δὲ δηλωθῆναι τίνα βραχέα (Source : Pinakes)

Varia (Grammatica) [Grec].

  • Œuvre associée : Varia (Grammatica)
  • Feuillets : 026
  • Incipit : Πόσα μέρη τοῦ λόγου; ὀκτώ· ὄνομα, ῥῆμα (Source : Pinakes)

Varia (Grammatica) [Grec].

  • Œuvre associée : Varia (Grammatica)
  • Feuillets : 129v
  • Incipit : Πάθη δ' εἰσὶν ἐν ταῖς λέξεσιν δεκαοκτώ (Source : Pinakes)

Varia (Grammatica) [Grec].

  • Œuvre associée : Varia (Grammatica)
  • Feuillets : 173-188
  • Incipit : Οἷον ἀντὶ τοῦ καθά· καὶ οἷον ἀντὶ ὁποῖον (Source : Pinakes)

Varia (Lexica) [Grec].

  • Œuvre associée : Varia (Lexica)
  • Feuillets : 199-214v
  • Incipit : Ἀλληλούϊα αἰνεῖτε τὸν ὄντα ἤτοι τὸν Κύριον (Source : Pinakes) ,Πολυμερῶς· διὰ πλειόνων (Source : Pinakes) ,Παροιμίαι· παραινέσεις ἢ παραμυθίαι (Source : Pinakes) ,Τριστάτας κραταιούς (Source : Pinakes) ,Ὀπτανόμενος· ὁρώμενος (Source : Pinakes)

Varia (Lexica) [Grec].

  • Œuvre associée : Varia (Lexica)
  • Feuillets : 066v
  • Incipit : Ἀντὶ τοῦ εἰπεῖν μνημονεύω τοῦ δεῖνος (Source : Pinakes)

Varia (Lexica) [Grec].

  • Œuvre associée : Varia (Lexica)
  • Feuillets : 189v-191
  • Incipit : Τοῦ ὄρους τὰ μὲν ἀκρότατα (Source : Pinakes) ,Σὴς λέγεται ἐπὶ τῶν ἱματίων (Source : Pinakes)

Varia (Mathematica) [Grec].

  • Œuvre associée : Varia (Mathematica)
  • Feuillets : 191v
  • Incipit : Τριάκις τρὶς ἀπὸ τῆς χιλιάδος (Source : Pinakes)

Anciens possesseurs

Anciennement dans

Bibliographie

  • C. Astruc, M. Concasty, Bibliothèque nationale. Catalogue des manuscrits grecs. Troisième partie : Le Supplément grec, Tome III, numéros 901-1371, Paris, 1960 (Version en ligne)
  • R. Stefec, « Aspekte griechischer Buchproduktion in der Schwarzmeerregion », Scripta, 7, 2014, p. 205-233

Présentation du contenu

  • 1 (ff. 1-4) prologue et commentaire sur des vers dogmatiques de MAXIME PLANUDE (προοίμιον καὶ ἐξήγησις εἰς τοὺς δογματικοὺς στίχους τοῦ σοφωτάτου Μαξίμου τοῦ Πλανούδη). Le prologue inc. Ἵνα τί, ὦ ἄνθρωπε, τῶν ἀπόῤῥων ἐπιχειρεῖν ἡμᾶς, des. καὶ ἡμεῖς ὃ ἐμπνευσθέντες ἄνωθεν, εἶπωμεν (sic). Le commentaire inc. (f. 1v, sur « Θεὸς τὸ διττὸν οὐκ ἔχων τῶν πνευμάτων ») Πνεύματα παρὰ τῆς θείας γραφῆς εἰσὶν ἕξ ; des. (sur « Φέρει τὸ σεπτὸν τῆς ἀρίστης ἑπτάδος ») καὶ καθὸ δι' ἑπτὰ χιλλιάδων ἔσται ἡ συντελεία (sic).


    2 (ff. 4-5v) épitomé des neuf mètres, extr. de l'Enchiridion d'HÉPHESTION (éd. d'après Paris. gr. 2711 par R. Aubreton, Démétrius Triclinius et les recensions médiévales de Sophocle, Paris 1949, pp. 30-32 ; le même texte se trouve également dans Paris. gr. 1270, ff. 189-190). A. la suite : 1DÉMÉTRIUS TRICLINIUS : a(ff. 5v-6) scholie (éd. R. Aubreton, op. cit., pp. 32-33 ; Paris. gr. 1270, f. 190r.v) ; b(ff. 6-7v) περὶ σημείων τῆς κοινῆς συλλαϐῆς τῶν ἐντὸς κειμένων τῆς βίϐλου (éd. R. Aubreton, op. cit., pp. 35-36 ; Paris. gr. 1270, ff. 190v-191v). 2de re metrica : a(ff. 7v-8, l. 7) sur le mètre ïambique, inc. Γίνωσκε ὅτι τὸ ἰαμϐικὸν μέτρον, des. ἢ πυῤῥίχιον (cf. Vat. gr. 57, f. 24v [Codices Vaticani græci I, p. 50]), suivi (f. 8, l. 7-l. 12) d'un court paragraphe sur le même sujet (éd. W. Studemund, Anecdota varia græca..., I, Berlin 1886, p. 242, l. 21-l. 24 κατέλυσεν) ; b(f. 8, l. 12-f. 8v, l. 3) sur les pieds du mètre iambique, avec exemple ; c(ff. 8v, l. 4-9v, l. 2 ab imo) sur la quantité, inc. Χρεὼν δὲ δηλωθῆναι τίνα βραχέα (éd. W. Studemund, op. cit., pp. 193-195, soit § 7) ; d(ff. 9vÀ, l. 1 ab imo-10). sur les syllabes brèves et le vers anacréontique, inc. Δεῖ εἰδένε (sic) καὶ τοῦτο ὅτι ἐὰν μακρᾶς συλλαϐῆς ; e(ff. 10v-13v) sur le mètre héroïque et le mètre élégiaque (éd. W. Studemund, op. cit., pp. 195-196, soit § § 8 et 9, et pp. 189-192, soit § § 5-5d) ; f(f. 13v) sur le spondée, inc. Τοῦ σπονδείου τὰ δύο μακρὰ (cf. Vat. gr. 97, f. 140v [Codd. Vat. gr., I, p. 110]) ; des. mut. διότι ἀπὸ τοῦ Δαρείου ἵππου πρῶτος ἐπήδησεν.


    L'ensemble des ff. 7v-13v suit un ordre un peu différent dans Paris. gr. 1270 (cf. ff. 191v-195, l. 4 ab imo).


    3 (ff. 14-25v) MICHEL PSELLOS, vers politiques sur la grammaire, adressés à Constantin Monomaque (éd. Boissonade, Anecdota græca, III, pp. 200-227, jusqu'au vers 467).


    4 (ff. 26-33) sous la rubrique εἰς τὸ ὄνομα τοῦ Πατρὸς καὶ τοῦ Υἱοῦ καὶ τοῦ ἁγίου Πνεύματος, erotemata grammatica, inc. Πόσα μέρη τοῦ λόγου ; ὀκτὼ, ὄνομα, ῥῆμα, des. πᾶσα πρόθεσις εἰ ἐπιδέχεται τόνον ὀξύνεται.


    5 (ff. 33v-46v) [GRÉGOIRE DE CORINTHE], traité de syntaxe, inc. Ὀκτὼ εἰσὶ πάντα τὰ μέρη τοῦ λόγου, des. καὶ τὰ εἴδη τούτων ἐν τῇ τελείᾳ γραμματικῇ (cf.


    Paris. gr. 2669, ff. 264-271, l. 8).


    6 (ff. 46v-48) [NICÉPHORE GRÉGORAS], sur les exceptions dans les règles de grammaire], inc. Οὐ χρὴ ζητεῖν ἐν πᾶσι τοῖς ῥήμασιν ὁμοιότητας, des. διάλεκτον, ἐτυμολογίαν καὶ ἱστορίαν (éd. sous le nom de Georges Lécapène à la suite de Manuel Moschopoulos, Grammaticae artis graecae methodus, Bâle 1540, pp. 255-257 ; cf. R. Guilland, Essai sur Nicéphore Grégoras, pp. 115 ss).


    7 1(ff. 48v-49v) sur les esprits, inc. Πρὸ τοῦ λεξικοῦ τῶν πνευμάτων σημειωτέον ταῦτα, des. ὅριον, μεθόριον · ἥλιος, ἀνθήλιος. A la suite (f. 49v, l. 7-1. 4 ab imo), scholie Σημειωτέον δὲ τὸ ἀπηλιώτης. 2(ff. 49v, l. 4 ab imo-50v) THÉODORET LE GRAMMAIRIEN, sur les esprits, inc. Τῶν γραμμάτων οὐ πάντα διὰ τῶν αὐτῶν μερῶν, des. καὶ κατὰ τὴν φυσικὴν ἐκφώνησιν. Ces deux textes, distincts ici, n'en forment qu'un dans le Suppl. gr. 525, où ils sont mis sous le nom de Théodoret, le premier étant la suite du second (cf. ff. 171-172v). La scholie Σημειωτέον δὲ ne figure pas dans le Suppl. gr. 525. Elle se trouve dans le Paris. gr. 1270 qui présente les deux petits traités dans l'ordre du présent manuscrit et n'attribue à Théodoret que le second (cf. ff. 234-236).


    8 (ff. 51-66v) [MOERIS] L'ATTICISTE, lexique (éd. J. Pierson, Moeridis Atticistae lexicon atticum..., La Haye 1759, pp. 1-427).


    9 (ff. 66v-71v) ἀναλογισμοὶ τῶν λογίων, inc. Ἀντὶ τοῦ εἰπεῖν μνημονεύω τοῦ δεῖνος (éd. d'Ansse de Villoison, Anecdota græca, t. II, pp. 79-85). Le même texte, mais incomplet et dans un ordre différent, a été édité sous le nom de Planude par Boissonade, d'après le Paris. gr. 1270 (cf. Anecdota græca, t. I, pp. 408-409). — A la suite (ff. 71v-74) étymologies, sans ordre apparent, inc. Ἔρως καὶ Διονύσια δύο βίαλοι (?) θεοὶ ψυχὴν κατασχόντες, des. Τὸ δὲ ἐπὶ δέδομαι (sic) παθητικῶς ἀεὶ λεγόμενον, πρὸς δοτικὸν συντάσσεται.


    10 (ff. 74v-120v) CONSTANTIN HARMÉNOPOULOS, lexique alphabétique de verbes, inc. Ἀγάλλομαι τὸ χαίρω, ἀγάλλω δὲ τὸ τιμῶ ; des. ὡραιῶ, τὸ ὡραΐζω · ὡραΐζω, τὸ καλλοπίζω (cf. Vat. gr. 12, f. 87 [Codd. Vat. gr. I, p. 8] ; Paris. gr. 2501, ff. 200-235v ; C. Gaia, Sur la date de deux mss gr., dans Repue de Philologie, IIIe siècle, t. VI, 1932, p. 379). Suit (ff. 120v-121) une scholie, inc. Ἰστέον ὅτι τὸ βούλομαι, τὸ πειρῶμαι, des. τὸ δὲ δοκῶ τὸ νομίζω, τὸ οἶμαι, τοῖς τρισὶ χρόνοις (cf. Paris. gr. 2501, f. 235v).


    11 (ff. 121-129v) περὶ ἐνεργητικῶν καὶ παθητικῶν ὀνομάτων, inc. Τῶν ὀνομάτων τὰ μὲν δηλοῦσι πάθος τινὰ δὲ ἐνέργειαν, des. χρὼς, χρωτός · φὼς, φώτος (quelques lignes de plus que Vat. gr. 22, ff. 83 et ss [Codd. Vat. gr. I, p. 21]).


    A rattacher peut-être à ce traité : (ff. 129v-131v) sur les changements de forme des mots, περὶ τῶν παθῶν τῶν λέξεων, inc. Πάθη δ' εἰσὶν ἐν ταῖς λέξεσιν δεκαοκτὼ, des. ἡ δὲ ἀποκοπὴ δωρικὴ καὶ ἀττική.


    Inséré dans la première partie (f. 127, l. 3-l. 15), sur les cris des animaux (éd. W. Studemund, Anecdota varia graeca..., p. 101, n. 1).


    12 (ff. 132-134v) GEORGES CHOEROBOSCOS, de tropis (plus condensé que le texte édité dans Walz, Rhetores græci, t. VIII, pp. 802-818, 8).


    13 (ff. 135-159) κανονίσματα ἀναγκαῖα ῥημάτων ὡς ἐπὶ τὸ πολὺ ἐκφερομένον (sic) παρά τε ποιηταῖς καὶ ῥήτορσιν ἐκλεγέντα ἀπὸ διαφόρων βιϐλίων. Inc. Ἰστέον ὅτι τῆς συναλοιφῆς εἰσὶν ἑπτὰ εἴδη, des. ἑσπόμεθα κατὰ προσθήκη (sic) τοῦ σ (plus long que Vat. gr. 16, ff. 9 et ss [Codd. Vat. gr. I, p. 14] et que Paris. gr. 2720, ff. 54-62.


    14 (ff. 159v-172v) JEAN LE LEVITE, dit de Bithynie, sur les esprits, inc. Τὸ ᾱ πρὸ ἑαυτοῦ ψιλοῦται, οἷον Ἀαρών · ἄαπτος, des. τὸ ἐμὸν, τοὐμόν · ō ō, εἰς ω · φόος, φῶς (cf. Paris. gr. 1270, ff. 236-244v) ; le dernier chapitre, sur la Coronis, est réduit à quelques lignes dans Paris. gr. 1270.


    15 (ff. 173-188) sur les correspondants (τεχνολογία περὶ ἀντιστίχων ms.), inc. Οἷον ἀντὶ τοῦ καθά · καὶ οἷον ἀντὶ ὁποῖον, des. γίτων δ' ὁ πλησίον.


    Suivent : 1(f. 188r.v) sous le titre τὰ χρυσὰ ἔπη τοῦ Πυθαγόρου, fragment des « dits des sept sages », comme dans Neapol. (Gerolamini) XXII, 1, ff. 135v-136 (cf. E. Martini, Catalogo di manoscritti greci..., I, 2, p. 401) : inc. Ἕπου θεῷ À θεὸν σέϐου À ὅρα τὸ μέλλον, des. χρόνου μὴ φείδου (éd. dans Boissonade, Anecdota græca, I, pp. 141, l. 3-143, l. 7, avec quelques variantes). 2(ff. 188v-189) cris des animaux, inc. Βρυχᾶται λέων, des. τρύζει νυκτερίς (éd. W. Studemund, Anecdota varia græca..., I, p. 286, sous le titre Ζηνοδότου φιλαιτέρου). 3(f. 189, l. 3-l. 7) sur les symboles des évangélistes, inc. Ὁ λέων δηλοῖ τὴν βασιλείαν, des. καὶ ὁ βοῦς τὸ ἧπαρ. 4(f. 189, l. 8-l. 13) note sur la « Tétractys » pythagoricienne (éd. A. Delatte, Études sur la littérature pythagoricienne, dans Bibl. de l'Éc. des Hautes-Études, Sc. hist. et philol., fasc. 217, Paris 1915, p. 187. Cf. Suppl. gr. 1185, f. 62v. Le mot Πυ-θα-γό-ρ-ου, réparti en tête des cinq premières lignes, manque ici). 5[THÉODORE PRODROME, extraits des Tétrastiques sur l'Ancien Testament] : a(f. 189, l. 14-l. 16) sur la naissance de Samson (M. 133, 1141 B 4-B 8) ; b(f. 189, l. 16-l. 19) sur Samson déchirant le lion (M. 133, 1142 A 1-5) ; c(f. 189, l. 1 ab imo-189v, l. 2) sur Samson massacrant les Philistins avec une mâchoire d'âne (M. 133, 1142 B 8-13) ; d(f. 189v, l. 3-l. 6) sur la première entreprise de Dalila auprès de Samson (M. 133, 1143 B 3-8) ; e(f. 189v, l. 6-l. 9) sur Dalila (M. 133, 1144 B 8-12) ; f(f. 189v, l. 9-l. 11) sur Samson détruisant le temple (M. 133, 1145 B 3-8). 6(f. 189v, l. 11-l. 13) liste de divers noms désignant le ver, inc. Σὴς λέγεται ἐπὶ τῶν ἱματίων (éd. J.-Fr. Boissonade, Herodiani partitiones, Londres 1819, p. 58, n. 2). 7(ff. 189v, l. 14-190, l. 9) περὶ τῶν παθῶν τῶν λέξεων, inc. Πάθη λέξεων κζʹ (éd. Boissonade, Anecdota graeca, t. III, pp. 321-322). 8(f. 190, l. 9-190v, l. 9) MAXIME PLANUDE (Κύρου Μαξίμου ms.) remarques grammaticales (considéré comme lettre et éd. par M. Treu, Maximi monachi Planudis Epistulae, Bratislava 1890, p. VI). 9(ff. 190v, l. 10-191, l. 2) sur les noms des dieux chez les Grecs, inc. Ἰστέον ὅτι πάντα οἱ Ἕλληνες ἃ δύναμιν ἔχοντα ἑώρων, des. καὶ τὰς ἐφόρους καὶ παρόχους τούτων θεάς. 10(f. 191, l. 3-l. 5) trois lignes de schédographie, inc. Εἰ δώσεις, δόσεις ; des. ὅ γε δώσεις ἔση. 11(f. 191, l. 6-l. 3 ab imo) sur les éléments de la connaissance et les qualités requises de l'étudiant, inc. Γνώσεως ὄργανα ηʹ (éd. Walz, Rhetores graeci, t. VII, pp. 695, 37-696, 13 θηρεύειν). 12(f. 191, l. 3 ab imo — 191v, l. 2) sur les huit parties de la montagne, inc. Τοῦ ὄρους τὰ μὲν ἀκρότατα (comme dans le Suppl. gr. 1185, f. 64). 13(f. 191v, l. 2-l. 5) liste des arbres toujours verts, inc. Ἡ φοίνιξ, ἡ κιτρία (comme dans le Suppl. gr. 1185, f. 64, et dans un ordre différent de Boissonade, Anecdota graeca, I, p. 410, l. 4-7). 14(f. 191v, l. 5-l. 6) sur le figuier, la vigne et l'olivier (éd. Boissonade, op. cit., p. 410, l. 1-3 ; Suppl. gr. 1185, f. 64). 15(f. 191v, l. 7-l. 10) table d'addition progressive. 16(f. 191v, l. 11-l. 14) sur le nombre 3, inc. Τριάκις τρὶς ἀπὸ τῆς χιλιάδος, des. πειθεὶς ὅτι τριὰς ὁ θεός. 17(f. 191v, l. 15-l. 20) sur la manière de compter les jours de la lune, chez les Grecs, inc. Οὕτως εἰώθασαν οἱ Ἀθηναίοι ἀριθμεῖν τὰς ἡμέρας, des. mut. τετάρτην φθίνοντος · τὴν δὲ κηʹ (lacune après f. 191).


    16 (ff. 192-198) [JEAN PHILOPON], sur les mots dont le sens varie suivant l'accent, inc. Ἄγων, ἡ μετοχή, παροξύνεται ; des. ὤρα, ἡ φροντίς, ὀξύνεται καὶ ψιλοῦται (assez différent du texte publié par P. Egenolff, Joannis Philoponi collectio vocum quae pro diversa significatione accentum diversum accipiunt, Bratislava 1880).


    17 Lexiques bibliques (Anc. et Nouv. Test.) : 1(ff. 199-201v) lexique des Psaumes, inc. Ἀλληλούια · αἷνος θεοῦ · ἢ αἰνεῖτε τὸν ὄντα, des. τίκτειν γινόμεναι (cf. Vat. gr. 344, ff. 119-122v [Codd. Vat. gr. II, p. 20] et Coislin 345, ff. 216-217 [R. Devreesse, Le fonds Coislin, p. 329]). 2(f. 202r.v) lexique des Cantiques, inc. Τριστάτας κραταιούς des. τὸ πλῆθος τῶν σῶν οἰκτοιρμῶν (sic ; cf. Vat. gr. 344, ff. 122v-123v, et Coislin 345, f. 217r.v). 3(ff. 203-204) lexique des Évangiles (quelques différences avec celui qu'a publié P. de Lagarde, Onomastica sacra, Göttingen 1870, pp. 174, 5-177, 62). 4(ff. 204v-205) lexique des Actes des Apôtres, inc. Ὀπτανόμενος · ὁρώμενος, des. ταξάμενοι · ὁρίσαντες (cf. Vat. gr. 344, ff. 130v-131v [Codd. Vat. gr. II, p. 21] et Coislin 345, f. 221). 5(ff. 205-208) lexique de s. Paul, inc. Ἀφωρισμένος, ἐκλελεγμένος, des. καταμέμφεται καὶ κριματίζει (cf. Vat. gr. 344, ff. 131v-134v, et Coislin 345, ff. 221v-222v). 6(f. 208r.v) lexique de l'épître aux Hébreux, inc. Πολυμερῶς · διὰ πλειόνων, des. φάτε · λέγετε (cf. Vat. gr. 344, ff. 134v-135, et Coislin 345, ff. 222v-223). 7(ff. 208v-211v) explication des noms propres que l'on rencontre dans l'Ecriture sainte (P. de Lagarde, op. cit., pp. 177, 63-181, 86 λίθος βοηθοῦ, avec quelques différences). 8(ff. 211v-212) explication des noms des prophètes, des archanges et des apôtres (cf. Lagarde, op. cit., pp. 173, 63-174, 85), suivis de quelques autres vocables. 9(ff. 212-213) sur les noms des fleuves (cf. Lagarde, op. cit., p. 174, 98 ss), y compris (f. 213, l. 7-l. 1 ab imo) un passage sur le Nil, inspiré de Dion Cassius, Histoire romaine, livre LXXV, § 13 (cf. éd. L. Dindorf, t. IV, Leipzig 1864, pp. 259-260). 10(ff. 213-214v) lexique de Job, inc. Ἦν ἀντὶ τοῦ ἤμεν, des. ὃ καὶ κατὰ καιρὸν φαίνεται. 11(ff. 214v-215v) lexique des Proverbes, inc. Παροιμίαι · παραινέσεις ἢ παραμυθίαι, des. mut. κρατῆρα, σκύφος (cf. Vat. gr. 344, f. 124v [Codd. Vat. gr. II, p. 20] et Coislin 345, f. 218r.v [cf. Devreesse, loc. cit.]).


    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Notes

  • Volume composé de vingt-sept cahiers non signés, quaternions excepté le deuxième (7 ff.). Un motif décoratif (f. 1) formé d'entrelacs à l'encre rouge et à l'encre noire, dessinant une πύλη surmontée en son milieu d'une croix torsadée avec, dans les cantons, l'inscription ΙC XC ΝΙΚΑ. Des titres, sous-titres et initiales ΰ l'encre rouge. F. 198v sans écriture.
    F. 25v, souscription du copiste Grégoire, archiprêtre de Chaldée, datée de 1697. Dans la marge supérieure du f. 1, mention de possesseur : Seraphim, archimandrite... Ce même. Seraphim, supérieur du monastère de Saint-Georges de Choutouras, vendit le ms. à Minoïde Mynas (cf. f. 1 : signature de Mynas et cote ΟΔ ; Suppl. gr. 1248, ff. 152v-153, inventaire sommaire du contenu par Mynas ; H. Omont, Minoïde Mynas et ses missions..., p. 406, n° 4 et p. 409, n° 20). Acquis par la Bibliothèque nationale le 16 juin 1898.
    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Sources des données