France, Paris, Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Grec 2762

Référentiel d'autorité Biblissima : https://data.biblissima.fr/entity/Q54817

  • Nom d'usage : Recueil de traités de contenu divers (dont Les Ėléments d’ Euclide)
  • Autre forme de la cote :
    • Paris. Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, gr., 2762
  • Conservé à : Paris. Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits
  • Date de fabrication :
  • Nombre de feuillets : [I-IV]+1-383+[I-III]
  • Réglure :
    • REGLURE :
      La réglure, tracée à la pointe sèche, est du type 34D1 Leroy-Sautel.
  • Estampille :
    • ESTAMPILLES :
      Estampille utilisée par la Bibliothèque royale au début du XVIIe siècle (modèle Josserand-Bruno n°1) aux ff. 1r et 383v.
  • Reliure :
    • RELIURE :
      Manuscrit épais, en maroquin rouge et relié à la grecque aux armes de Henri IV. Au centre des plats se trouve un médaillon doré comprenant deux écus accolés et la capitale H couronnée (planche 2492, fer 6 dans Olivier-Hermal-de Roton). Entre les deux filets a été placée la capitale romaine H couronnée, parfois accompagnée du chiffre romain IIII (planche 2492, fers 9 et 10 dans Olivier-Hermal-de Roton). Les plats portent la trace de quatre fermoirs, deux en gouttière, un en tête et un en queue. Les chants sont rainurés. Sur le dos de la reliure alternent des fers représentant la capitale H couronnée et des lys couronnés. Dans la partie supérieure, outre la cote 20, on lit le titre « NICHOMACH9 EVCLIDIS. ALIA. ». Dans la partie inférieure est indiquée la date de la reliure : 1603. Les tranches sont dorées.
  • Aspects codicologiques :
    • FOLIOTATION :
      Foliotation moderne à l’encre noire dans l’angle supérieur externe.

      CAHIERS :
      Cet épais manuscrit est composé de 48 cahiers qui sont pour la plupart des quaternions. La reliure étant très serrée, le fil de couture s’observe difficilement. Au moins un cahier a dû tomber à la fin de ce manuscrit car les trente-sept dernières lettres de Synésios sont manquantes et le f. 383v se termine au milieu d’une phrase.
      1×4 (4) + 42×8 (340) + 1×7 (347) + 1×10 (357) + 2×8 (373) + 1×10 (383)

      SIGNATURES :
      Les cahiers n’ont pas été signés par le copiste qui n’a pas inséré non plus de réclames. En revanche dans le dernier tiers du manuscrit, les cahiers ont été numérotés en chiffres arabes. Cette signature, probablement apposée par le relieur, apparaît dans la marge supérieure.

      PIQÛRES :
      Absence de piqûres.
  • Décoration :
    • DECORATION :
      Le copiste a soigné son travail. Les titres, initiales ornées ainsi que certaines gloses et scholies sont rubriqués. Les textes sont illustrés par de nombreux schémas marginaux rubriqués.
  • Écriture :
    • ECRITURE :
      L’ensemble du manuscrit est dû à un copiste anonyme dont l’écriture est élégante et régulière. Les scholies marginales, gloses et schémas sont également son oeuvre.
      Surface écrite : 140×75 mm. Marge externe : 40 mm. Marge supérieure : 30 mm. Marge inférieure : 50 mm. Marge interne : 15 mm. 26 lignes par page.
      Les ff. 284v, 306r-308v, 347r-v sont blancs.

Texte du manuscrit

Source des données : Pinakes

Alexander Numenius (01..?-01..?) : De figuris [Grec].

Maxime de Chrysopolis (saint, 0580-0662) : Mystagogie [Grec].

Officia [Grec].

  • Œuvre associée : Officia
  • Feuillets : 081-82

Synésios de Cyrène (0370?-0413?) : Correspondance [Grec].

Varia (Lexica) [Grec].

  • Œuvre associée : Varia (Lexica)
  • Feuillets : 082-89
  • Incipit : Ἀγαπῶ, φιλῶ (Source : Pinakes)

Anciens possesseurs

Anciennement dans

Bibliographie

  • G. Bady, « Les figures du Théologien : les citations de Grégoire de Nazianze dans les manuels byzantins de figures rhétoriques », dans A. Schmidt (éd), Studia nazianzenica II, CCSG 73, Turnhout, Brepols, 2010, p. 257-322
  • C. Boudignon, Maximi Confessoris Mystagogia una cum latina interpretatione Anastasii Bibliothecarii, CCSG 69, Turnhout, Brepols, 2011
  • D. Muratore, La biblioteca del cardinale Niccolò Ridolfi, Hellenica 32, Alessandria, Edizioni dell'Orso, 2009
  • R. Stefec, « Die griechische Bibliothek des Angelo Vadio da Rimini », Römische historische Mitteilungen, 54, 2012, p. 95-184

Présentation du contenu

  • (ff. 1r-4r) Georges Choiroboscos, Sur les figures de style de la poésie, fragments, éd. L. Spengel, Rhetores Graeci, Leipzig, Teubner, 1856, p. 244-256 : [titre] ποιητικοὶ τρόποι εἰσὶ κξ.
    (ff. 4v-10v) Alexandre, fils de Nouménios, Περὶ τῶν τῆς διανοίας καὶ τῆς λέξεως σχημάτων, éd. L. Spengel, Rhetores Graeci, vol 3, Leipzig, Teubner, 1856, p. 9-40 : [titre] Ἀλεξάνδρου περὶ τῶν τῆς διανοίας καὶ τῆς λέξεως σχημάτων.
    (ff. 11r-12v) Maxime le Confesseur, fragment sur les azymes : [titre] Τοῦ ἁγίου Μαξίμου κατὰ ἁρμενίων περὶ τῶν ἀζύμων, [incipit] Ἐν ταῖς ἱερουργίαις, οὐ προσφέρουσιν ἄρτον ὡς ἡμεῖς.
    (ff. 12v-73v) Nichomaque de Gérase, Introduction à l’arithmétique, éd. R. Hoche, Nicomachi Geraseni Pythagorei introductionis arithmeticae libri ii, Leipzig, Teubner, 1866 : [titre] Νικομάχου Γερασηνοῦ πυθαγορεία.
    (ff. 74r-81r) Jean Pediasimos, Traité de théorie musicale, éd. H. Vincent, Notices et extraits des manuscrits de la Bibliothèque nationale, 16, II, 1847, p. 289-315 : [titre] Ἐπιστασίαι μερικαί, εἰς τινὰ τῆς ἀριθμητικῆς σαφηνείας δεόμενα […]. Συνετέθησαν δὲ παρὰ τοῦ ὑπάτου τῶν φιλοσόφων καὶ διακόνου κυρίου Ἰωάννου τοῦ Πεδιασίμου.
    (ff. 81r-82r) Officia magnae ecclesiae : [titre] Τῆς μεγάλης ἐκκλησίας τὰ ὀφφίκια, [incipit] Ὁ μέγας οἰκονόμος, ὁ μέγας σακελλάριος.
    (ff. 82r-89r) Lexique de termes polysémiques : [titre] Λεξικὸν κατὰ στοιχεῖον περιέχοντα πολυώνυμα τῶν ῥημάτων.
    (ff. 89r-284r) Euclide, Ėléments, livres I-VIII : [titre] Εὐκλείδου περὶ Γεωμετρίας.
    (ff. 285r-292v) Nicolas Cabasilas, De syllogismo : [titre] Σύνοψις περὶ συλλογισμοῦ.
    (ff. 293r-302r) Macaire, métropolite d’Ancyre, Contre les Latins, éd. Dosithée de Jérusalem, Τόμος καταλλαγῆς, Jassy, 1692, p. 1-205.
    (ff. 302r-305v) Explications liturgiques anonymes (CPG 7704) : [titre] Τίνος εἰσὶ σύμβολα.
    (ff. 309r-346v) Agapet de Constantinople, Capitula admonitoria, éd. R. Riedinger, Agapetos Diakonos. Der Fürstenspiegel für Kaiser Iustinianos, Athènes, 1995 : [titre] Ἔκθεσις κεφαλαίων παραινετικῶν πρὸς τὸν βασιλέα Ἰουστινιανόν.
    (ff. 348r-383v) Synésios de Cyrène, Lettres, Lettres 1 à 122, éd. R. Hercher, Epistolographi Graeci, Paris, Didot, 1873, p. 638-739 : [titre] Ἐπιστολαὶ Συννεσίου, [explicit] ὅστις δὲ ἕτερος ἀνὴρ ἀγαθὸς.

    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Historique de la conservation

  • Ce manuscrit a été copié dans le premier tiers du XVe siècle par un scribe anonyme. Il a ensuite fait partie de la bibliothèque du cardinal Ridolfi comme l’indique, au f. Ir, le pinax de Matthieu Devaris. Cette table des matières est suivie de la cote 32 que l’on retrouve dans la marge supérieure du f. 1r. Un peu en-dessous on peut lire l’indication « n° 43. Vigesimae quartae ».
    Après la disparition du cardinal, les manuscrits de sa bibliothèque sont transmis à Pierre Strozzi puis à la reine Catherine de Médicis. Sa bibliothèque est intégrée dans la Bibliothèque royale, après l’achat de Henri IV, en 1599. Le manuscrit est relié aux armes du roi quatre ans après cet achat.

    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Sources des données