France, Paris, Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Latin 1626

Référentiel d'autorité Biblissima : https://data.biblissima.fr/entity/Q61606

Texte du manuscrit

Source des données : Mandragore

Anciens possesseurs

Enluminures et décors

Anciennement dans

Notes

  • Le ms. semble originaire de l’abbaye de Saint-Denis de Paris et produit au milieu du XIIe siècle, sous l’abbatiat de Suger, par plusieurs copistes. Deux cotes de cette abbaye sont encore lisibles au f. 1r : « OR + » (XIIIe siècle) ; « XIIII. IIIC. IIIIXX. XIIII » (XVe siècle). Cf. Delisle, Cab. des mss., I, p. 201 et 203. D’après la notice de Lauer (Cat. mss latins, Paris, 1940, vol. II, p. 97), le ms. passa au Collège de Clermont avant d’entrer dans la collection de Colbert. Néanmoins, aucune trace de ce passage n'est conservée dans le ms., ni dans l’inventaire des mss ayant appartenu audit collège et entrés ensuite dans la collection de Jean-Baptiste Colbert par l’intermédiaire d’Etienne Baluze.Comme l’a montré Nebbiai (La bibliothèque de l’abbaye de Saint-Denis en France…, p. 130-134), ce ms. faisait partie de ceux rentrés dans la collection de l’humaniste Nicolas Le Fèvre (1544-1612), précepteur de Louis XIII, suit aux premiers pillages subis par l’abbaye de Saint-Denis et ayant eu lieu au milieu du XVIe siècle. Il est possible que Nicolas Le Fèvre lui-même ait ajouté le titre figurant dans la marge supérieure du f. 1r : « Origenis homiliae » et quelques annotations marginales comparant le texte du manuscrit aux éditions imprimées.Après la mort de Le Fèvre, le ms rentra dans la collection du président Jacques-Auguste de Thou (1553-1617). Son ex-libris aux f. 1r et 279v : « Jac. Aug. Thuani ». Dans le catalogue de sa bibliothèque rédigé par Dupuy (cf. ms. BnF, Dupuy 653, f. 4v), le manuscrit est enregistré : « 25. Origenis homiliae lat. fol. ».Le manuscrit rentra ensuite dans la bibliothèque de Jean-Baptiste Colbert (1619-1683), avec les autres manuscrits du président de Thou acquis par Baluze en 1679. Sa cote au f. 1r : « Cod. Colb. 799 ».Enfin, le manuscrit rentra dans la bibliothèque royale avec d’autres manuscrits de la collection Colbert en 1732, en recevant la cote « Regius 3731.7 » (f. 1r).Ms restauré en 1955 (cf. l’annotation au f. 2r). (Source : BnF, Département des manuscrits)

Vie du livre

Sources des données