France, Paris, Bibliothèque nationale de France, Département des manuscrits, Supplément grec 1319

Référentiel d'autorité Biblissima : https://data.biblissima.fr/entity/Q77570

Texte du manuscrit

Source des données : Pinakes

Daniel de Scété (05.. ?-05.. ?) : Narrationes (CPG 7363) [Grec].

Quaedam (Ascetica) [Grec].

  • Œuvre associée : Quaedam (Ascetica)
  • Feuillets : 040-42v
  • Incipit : Οἱ τὸ μοναδικὸν καὶ ἅγιον σχῆμα φοροῦντες (Source : Pinakes)

Anciens possesseurs

Anciennement dans

Bibliographie

  • C. Astruc, M. Concasty, Bibliothèque nationale. Catalogue des manuscrits grecs. Troisième partie : Le Supplément grec, Tome III, numéros 901-1371, Paris, 1960 (Version en ligne)

Présentation du contenu

  • 1(ff. 1-35) Vie de S. Syméon Stylite [BHG3 1685] (éd. H. Lietzmann, Das Leben des heiligen Symeon Stylites, in Texte und Untersuchungen, XXXII, 4, Leipzig 1908, pp. 21-78 : comme la plupart des mss, le nôtre omet les § § 22-27).


    2(ff. 40-42v) Sous le titre Διάταξις τῆς μοναχικῆς πολιτείας καὶ τάξεως, développement sur la propriété dans la vie cénobitique (inc. Οἱ τὸ μοναδικὸν καὶ ἅγιον σχῆμα φοροῦντες οὐ μόνον μὴ ἔχειν ἴδιον) ; S. Basile est cité au f. 41.


    3(ff. 42v-49v) Récit d'une vision [BHG3 1322 k] : les élus portent des couronnes diversement précieuses et brillantes, en proportion de leurs mérites (inc. Εἶ[πε] τις τῶν ἁγίων γερόντων ὅτι · Διηγήσατό μοι τις τῶν ἐμοὶ συνήθων προσφιλῶν μοναχός).


    4(ff. 49v-56v) Histoire de Thaïs [BHG3 1696], dans une rédaction fort proche de celle du ms. du British Museum Harl. 5639 (désigné par H dans l'édition de F. Nau, Annales du Musée Guimet, XXX, 3, Paris 1903, pp. 87-113).


    5(ff. 56v-60v) Récit anonyme : un vertueux professeur repousse par trois fois les tentatives d'une courtisane (inc. Ἐν μιᾷ τῶν μεγιστάνων καὶ περιφανῶν πόλεων, ἄνθρωπός τις ὑπῆρχε σώφρων).


    6(ff. 60v-71v. 73-74v) Apophthegmes attribués à S. Antoine ; le premier (ff. 60v-61), inédit en grec, a pour équivalent latin le chapitre 35, 2 de la collection du diacre Paschasius (M., P. L. 73, 1053 CD ; voir dans W. Bousset, Apophthegmata, Tubingue 1923, les correspondances indiquées) ; suivent les apophthegmes du recueil alphabétique (M. 65) 8. 10. 11. 9. 4 et 5 (en un seul dans le ms. : des. οὐρανῶν, M., 77 A 7). 3 et 6 (en un seul dans le ms., par enchaînement de [καὶ] μὴ ἔσο πεποιθὼς, 77 A 11, à κινοῦ, 76 C 10). 1. 2. 26. 7. 12. 15-19. 34. 35. 25. 36. 22. 23. 13 (jusqu' à 80 A 10). 24 ; l'apophthegme suivant (f. 71 r. v), inédit en grec, correspond au numéro 130 de la collection attribuée à Rufin (M., P. L. 73, 785 : notre texte s'arrête, mutilé, sur les mots διὰ τὰς ἁμαρτίας μου, cf. 785 D 3) ; enfin, aux ff. 73-74v, reprennent les apophthegmes du recueil alphabétique (M. 65) : 29 (inc. mut. πρὸς τὸν ἀϐϐᾶν Ἀντώνιον, M., 85 A 5). 27. 30 et 31 (qui s'enchaîne à 30 sur le mot ἀνθρώπους, 85 B 7). 32. 28.


    7(ff. 74v-78v. 72r.v. 80-98) Apophthegmes relatifs à Arsène, sous le titre Βίος τοῦ μεγάλου Ἀρσενίου ; après un début qui semble une paraphrase moderne de la Vie d'Arsène par S. Théodore Studite (M. 99, 852-853), on reconnaît (ff. 77 ss) les apophthegmes suivants du recueil alphabétique (M. 65) : 4. 3. 6-8. 13. 14 et 15 (en un seul). 16. 18. 19. 22. 25. 27. 21 (depuis ὅτε δὲ, M., 93 A 6). 28. 37. 38. 44 ; suit (f. 86) une sentence placée dans les notes (col. 98, n. 88) ; puis, extraits de nouveau de l'« alphabétique », les numéros 30. 32. 33. 20 ; (f. 90r.v) un apophthegme qui figure dans la compilation de Paul de l'Évergétis, livre III, ch. 19 (éd. CP. 1861, livre III, p. 55) ; de nouveau, des apophthegmes « alphabétiques » : 23. 26. 9. 24. 5. 36 ; (ff. 94v-95) un récit qui semble inédit (inc. Ἔλεγον περὶ αὐτοῦ ὅτι ἦλθαν τινὲς ἀπὸ τὴν Ῥώμην) ; enfin, les numéros de l'« alphabétique » : 39. 40. 41. 42, à quoi s'ajoutent (f. 98) les trois lignes Οὗτος δὲ ὁ λόγος — οὐδέποτε (Μ., 105 C 3-5) qui manquent plus haut dans le numéro 40.


    8(ff. 98-124) Six récits de l'abbé DANIEL DE SCÉTÉ (éd. L. Clugnet, dans Rev. Or. Chrét., V, 1900 ; rééd. par le même dans le t. I de la Bibliothèque Hagiographique Orientale, Paris 1901 ; nous citons les pages de la R. Ο. C.) dans l'ordre suivant : a (ff. 98-100v, l. 13) récit 5 [BHG3 2102 b] (éd., pp. 63-65) ; b (ff. 100v, l. 14-102) récit 6 [BHG3 2453 b] (éd., pp. 66-67), sans séparation nette d'avec le précédent ; c (ff. 102-107v) récit 2 [BHG3 79] (éd., pp. 51-53, l. 26 : manque la doxologie) ; d (ff. 107v-111v) récit 8 [BHG3 2100] (éd., pp. 71-73, l. 6 : manque la doxologie) ; e (ff. 111v-116) récit 3 [BHG3 2255] (éd., pp. 60-62) ; f (ff. 116-124) récit 11 [BHG3 2101 a] (éd., pp. 387-391, l. 2 : manque la doxologie).


    9(ff. 124-125) Apophthegme de Daniel, numéro 8 (M. 65, 160), plus long que dans l'édition.


    10(ff. 125-127) JEAN MOSCHOS, Pré spirituel, ch. 143 (M. 87, 3, 3004-3005 B 8, après quoi le ms. ajoute une phrase de conclusion).


    11(ff. 127-131v, l. 3) Quatre enseignements de l'abbé AMMONAS (éd. F. Nau, Patrologia Orientalis, t. XI, 1915, pp. 455-458 ; notre ms. est désigné par le sigle K).


    12(ff. 131v, l. 4-139v) Extraits, sans aucun titre, des dix-neuf exhortations du même AMMONAS (ibid., pp. 458-471) : le copiste n'a retenu que les exhortations 1-5. 9-10. 12. 19 et 18 (dernière partie) ; il a dû suivre en outre un exemplaire brouillé (v., f. 133r.v, l'interversion de fragments de la deuxième et de la troisième, et, f. 135, la fusion d'éléments de la quatrième et de la cinquième exhortations).


    13(ff. 139v-151v) Question-réponse sur le moyen d'éviter les jugements téméraires, Ἐρώτ(ησις) τοῦ ἁγίου Ἀναστασίου (?)· ποίῳ τρόπῳ δυνάμεθα μὴ κρίνειν ////// ms. (la réponse débute par : Ἐννοούμενοι τὸν λόγον τοῦ Κυρίου ἡμῶν Ἰησοῦ Χριστοῦ λέγοντος ὅτι · μὴ κρίνετε καὶ) ; outre diverses citations scripturaires, le développement renferme (ff. 140v-141v) un récit sur Macaire l'Égyptien, mis en comparaison avec le joueur de flûte Philémon, ancien brigand, et (ff. 144v-146v) la relation, attribuée à Léonce de Néapolis, de la vision d'un saint moine ayant intercédé pour l'âme de l'empereur Maurice.


    14(ff. 151v-155v) Récit concernant le disciple de l'abbé Pambo [BHG3 2329 b] (mentionné par F. Nau, Rev. Or. Chrét., VIII, 1903, p. 98, qui le cite d'après les pp. 647-649 du Paris. gr. 1596 : le disciple, envoyé à Alexandrie, y trouve les offices plus beaux qu'au désert) ; cette historiette a été souvent éditée de façon tronquée, à la suite de M. Gerbert, Scriptores eccl. de musica, t. I (1784), pp. 2-4 (cf. par ex. W. Christ-M. Paranikas, Anthol. gr. carm. Christian., Leipzig 1871, pp. XXIX-XXX, in notis) ; dans notre ms. (inc. Ἔλεγον περὶ τοῦ ἀϐϐᾶ Παμϐῶ πῶς ποτὲ ἀπέστειλε τὸν μαθητὴν αὐτοῦ ἐν Ἀλεξανδρείᾳ πωλῆσαι τὸ ἐργόχειρον αὐτῶν — des. καὶ μέγας κληθήσεται ἐν τῇ βασιλείᾳ τῶν οὐρανῶν), elle est conforme, malgré des variantes de détail nombreuses (dès l'incipit), au texte complet que donne la compilation de Paul de l'Évergétis, livre II, ch. 11 (éd. citée, II, p. 39), sous le nom de Palladius.


    15(ff. 156-160v) Récit mettant en scène Macaire interrogé par sept moines [BHG3 1445 r] (inc. Ἦλθον ποτὲ ἑπτὰ ἀδελφοὶ πρὸς τὸν ἀϐϐᾶν Μακάριον, πειράζοντες αὐτὸν) : il leur recommande d'éviter la fréquentation des laïcs (éd. Paul de l'Évergétis, op. cit., livre I, ch. 22, pp. 75-76, col. 2, l. 7 a. i. ; le ms. omet les mots καὶ ἡ ἐπιθυμία — τῶν κακῶν ἐστιν, p. 76, col. 1, ll. 28-43, et ajoute une doxologie).


    16Trois chapitres de JEAN MOSCHOS, Pré spirituel : a(ff. 160v-162v) ch. 26 (M. 87, 3, 2872-2873) ; b (ff. 162v-165) ch. 37 (M., 2885-2888) ; c (ff. 165-166v) ch. 97 (inc. Διηγήσατο ὁ ἀϐϐᾶς Στέφανος ὁ Μωαϐίτης, Μ., 2956 A 13 ; le ms., vers la fin, diverge de Migne, et notre texte, mutilé, s'achève sur les mots ἐν καλῇ πληροφορίᾳ, qui doivent correspondre aux premières lignes de 2957 A).


    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Notes

  • Vingt et un cahiers, tous quaternions — mais le dixième a perdu son premier feuillet (avant le f. 73) — sauf le dix-septième (qui, dès l'origine, ne compta que sept feuillets : ff. 128-134v) ; ils étaient signés dans le coin supérieur droit du premier feuillet de chacun d'eux, comme en témoignent les signatures qui subsistent (βʹ-δʹ, aux ff. 8, 16 et 24) ; réclame à la fin de chaque cahier.
    Le f. 72, qui doit se lire après le f. 78, a été déplacé par erreur. Les ff. I, 79 et 167 sont des additions postérieures à la rédaction du volume. Les ff. 35v-39v sont restés vides d'écriture.
    Papier italien des dernières années du XVIe ou du début du XVIIe siècle ; l'un des filigranes (Deux croissants orientés dans le même sens), au début du volume, ne figure pas dans le répertoire de Briquet ; l'autre, abondamment représenté à travers tout le ms. (Ancre dans un cercle sommé d'un fleuron), sans coïncider avec aucun exemple de Briquet, se rapprocherait des n°s 567-568 de son répertoire, attestés à la fin du XVIe siècle.
    En plus d'un endroit, barbouillages grossiers (notamment ff. I, 79r.v, 167 et contreplat postérieur de la reliure) parmi lesquels des prières à la Vierge (ff. 79r.v et 167).
    F. Iv, début de prière.
    F. II, note du copiste : καλὸν βιϐλίον κ(α)ὶ καλὸν πατερικὸν κ(α)ὶ νὰ ἔνε ευλογιμένος κ(α)ὶ συγχοριμένος ὁπου το ἔγραψα.
    Marques de possession : a (sur le contre-plat antérieur) d'un moine Θεόκλητος, en 1675, sous l'higouménat de Macaire : ἐτούτο τὼ βιϐληον υπάρχη του Θεοκλήτου, εποι τῆς ηγουμενίας κύρου Μακαρίου τάχα κ(α)ὶ ιερομοναχου του νέου κτίτορος εν ἐτι ͵αχοε’ ; b (f. 167v) du papas Dosithée :... του πάπα Δοσιθεου...
    Le volume a considérablement souffert de l'humidité, qui a effacé certains titres et initiales (en rouge), alors que d'autres semblent avoir été grattés intentionnellement.
    (Source : BnF, Département des manuscrits)

Sources des données